REGINA — Kaitlyn Weaver et Andrew Poje espèrent qu’une page de leur histoire leur permettra de monter sur le podium aux Jeux olympiques d’hiver.

Les danseurs canadiens ont décidé de retourner à leur populaire programme libre au son de «Je Suis Malade», qui leur avait permis de terminer au quatrième rang aux Championnats du monde de patinage artistique en 2012.

Weaver et Poje ont annoncé leur décision à la veille de l’ouverture des Internationaux Patinage Canada, ajoutant qu’ils devaient être à leur meilleur en cette saison olympique.

«Je n’arrête pas de me dire: ‘Est-ce que nous sommes bien retournés à notre vieux programme? Genre quoi? Sommes-nous devenus fous?’, a lancé Weaver jeudi. Mais dès que nous sautons sur la patinoire, ça fait plein de sens.»

Les danseurs ont reçu des critiques négatives envers leur programme libre au son de l’adagio de Spartacus, qu’ils ont présenté pour la première fois lors de la Classique d’automne plus tôt ce mois-ci à Montréal.

«Nous avons sondé le terrain à propos de ce programme, et ce n’était pas exactement ce que nous voulions, et dans une année olympique, tu ne peux te permettre la moindre hésitation… il fallait qu’on fasse quelque chose», a mentionné Weaver.

Weaver et Poje ont dit que «Je Suis Malade» était l’un des programmes favoris du public et d’eux aussi, et en conséquence ils ont pris la décision d’effectuer un changement il y a trois semaines. À la suggestion de leur entraîneur Nikolai Morozov. Par la suite, alors qu’ils travaillaient avec la chorégraphe Lori Nichol à Toronto, ils ont effectué les deux programmes, l’un après l’autre, et Nichol a admis qu’un changement était nécessaire.

Weaver et Poje ont fini au septième rang aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014. Ils ont gagné l’argent aux Mondiaux de 2014 et le bronze à ceux de 2015.

«Je Suis Malade» est l’une des pièces favorites de la foule, et cette chanson a initialement été proposée par un partisan letton, qui s’était rendu à Nice, en France, pour voir les Canadiens à l’oeuvre dans le cadre des Championnats du monde en 2012. Cette chanson française porte sur une femme qui se réveille et réalise que son amoureux la quitte, avant de perdre la tête.

Weaver et Poje ont brièvement songé à reprendre leurs costumes de 2012 — elle portait un élégant déshabillé, une bretelle volontairement tombée d’une épaule, et lui une simple chemise et un pantalon.

«Mais nous les avons sortis du placard et avons dit: ‘Ouach’, a raconté Weaver. Ils étaient vieux et les couleurs avaient pâli, et ils ne convenaient plus à nos tailles. Nous en avons donc conçu de nouveaux en gardant le même thème, et probablement que vous ne verrez même pas la différence.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!