SINGAPOUR — Martina Hingis a annoncé jeudi qu’elle prendrait une troisième retraite du tennis à la conclusion des Finales de la WTA.

La Suissesse a d’abord confirmé la nouvelle sur les réseaux sociaux après sa victoire en quarts de finale du double. La Taïwanaise Yung-Jan Chan et elle, les favorites de la compétition, ont vaincu l’Allemande Anna-Lena Gröenefeld et la Tchèque Kveta Peschke 6-3, 6-2.

La joueuse de 37 ans a averti sa partenaire dès le début de la saison qu’elle pourrait bien disputer sa dernière campagne. Hingis a déclaré qu’il s’agit du moment parfait pour se retirer, alors qu’elle est au sommet.

«Je ne pourrais demander une meilleure fin de carrière», a-t-elle souligné.

Hingis a gagné cinq titres en tournois du Grand Chelem en solo, en plus d’en engranger 13 en double, auxquels il faut ajouter sept titres en double mixte. En tout, elle a gagné 43 tournois en simple et 64 en double. Elle est l’une des six joueuses de l’histoire à avoir occupé le premier rang mondial en simple et en double en même temps.

Cette année, elle a gagné neuf tournois en double, dont les Internationaux des États-Unis avec Chan. Elle a également remporté le tableau du double mixte avec Jamie Murray, avec qui elle avait précédemment enlevé Wimbledon.

L’an dernier, elle avait mis la main sur le titre aux Finales de la WTA en compagnie de l’Indienne Sania Mirza.

Hingis avait pris une première retraite du tennis en 2003, en raison de blessures. De retour sur les courts en 2006, elle avait quitté un an plus tard, après un test antidopage positif à la cocaïne pendant le tournoi de Wimbledon. Bien qu’elle s’était retirée, elle avait écopé, en 2008, d’une suspension de deux ans pour dopage.

Elle était revenue au jeu en 2013, en double seulement. Elle a gagné 10 de ses titres du Grand Chelem en double depuis ce retour au jeu.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!