NEW YORK — Deontay Wilder est en furie. Et il est motivé. Et très, très affamé.

Le champion des poids lourds de la WBC s’est décrit de cette façon à la veille de son combat de championnat contre Bermane Stiverne samedi soir au Barclays Center.

Wilder présente une fiche de 38-0, dont 37 victoires par K.-O.. Le seul adversaire qui l’a poussé à la limite est Stiverne, auquel il a soutiré la ceinture en 2015. Depuis ce temps, Wilder a défendu son titre avec succès à cinq reprises avant la limite, mais le fait que Stiverne était toujours debout à la fin de leur premier duel a mis le champion «en furie».

Lorsqu’on lui rappelle que ‘B-Ware’ a répété à maintes reprises qu’il n’était pas au sommet de sa forme pour ce combat, Wilder ne peut s’empêcher de faire la grimace.

«Stiverne a été le seul à survivre à l »Alabama Slammer’ et à éviter le K.-O., a martelé le pugiliste de 32 ans originaire de Tuscaloosa. Quand je vais lui passer le K.-O., plus personne ne pourra dire qu’il a tenu jusqu’au bout contre moi. Il était couvert de contusions et de honte après le premier combat.»

Évidemment, Stiverne (25-2-1, 20 K.-O.) n’est pas d’accord.

«Il a déjà donné tout ce qu’il avait», a évoqué le boxeur canadien d’origine haïtienne, qui fêtera son 39e anniversaire mercredi et qui n’a pas livré de combat en deux ans. Stiverne remplace d’ailleurs Luis Ortiz, qui a été disqualifié pour avoir testé positif à une substance dopante.

«J’étais vidé lors du dernier combat. Mais présentement, je suis très dangereux. Tout le monde ici en est conscient, a rectifié Stiverne. Deontay Wilder a tenté de m’éviter. Il a sorti de nombreuses excuses pour y parvenir. Il devrait être heureux que j’aie pris du recul. Il devrait sauter dans les airs. Tout le monde sait qu’il a peur.»

Si Wilder inflige une défaite à Stiverne dans le combat principal du gala du réseau Showtime samedi soir, ce devra être par K.-O.. Il veut offrir un spectacle, surtout qu’un gala de l’UFC aura lieu au même moment au Madison Square Garden — qui mettre en vedette, notamment, Georges St-Pierre.

«Ce sera une soirée spectaculaire, a mentionné Wilder. La ceinture ne s’en va nulle part. Je vais unifier la division. Je serai le champion du monde incontesté et invaincu des poids lourds.

«J’ai promis d’unifier les titres, et je le ferai, a-t-il ajouté. Les autres, comme (Anthony) Joshua, ont d’autres plans. Je ne crois pas qu’il ait la motivation pour unifier les titres. Si c’est son plan, alors signons un contrat. C’est tout ce que ça prend pour que ça se produise. Et nous nous assurerons que ça se produise, dès le prochain combat. Mais il ne veut pas m’affronter, point à la ligne.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!