Kevin Hagen Kevin Hagen / The Associated Press

BROOKLYN, N.Y. — Deontay Wilder a vaincu Bermane Stiverne par K.-O. technique au premier round et a conservé sa ceinture WBC des poids lourds, samedi soir.

Affamé, Wilder a souvent affirmé au cours des dernières semaines que le combat se terminerait rapidement. Il aura finalement tenu sa parole.

Le combat revanche entre les deux pugilistes, combat d’affiche du gala de boxe présenté au Barclays Center de Brooklyn, a duré 2 minutes 59 secondes.

Wilder est ainsi demeuré invaincu, en plus d’ajouter un 38e K.-O. à son impressionnante fiche (39-0-0).

«Je suis trop athlétique. Je vous avais tous dit que je suis mobile, je suis hostile et je suis le roi. Aucun poids lourds ne peut se comparer à moi, a dit Wilder, tel que cité par The Ring. Je suis très confiant en mes capacités et je l’ai montré.»

Le 17 janvier 2015, Wilder avait subtilisé le titre des poids lourds de la WBC à Stiverne grâce à une victoire par décision unanime.

Contrairement à leur précédent duel qui s’était terminé au 12e round, Stiverne a cette fois été obligé de s’avouer vaincu rapidement après avoir fait trois chutes d’affilée au tapis.

«Il faut lever son chapeau à Stiverne pour avoir grimpé dans le ring. Ça prend beaucoup de courage et de fierté pour affronter quelqu’un comme moi», a dit Wilder, tel que cité par le New York Post.

Âgé de 32 ans, Wilder a enfilé les jabs au premier round, tandis que Stiverne, qui ne s’était pas battu depuis les deux dernières années, bougeait lentement et semblait très inactif.

Le représentant de la Belle Province a semblé particulièrement sonné après que Wilder lui ait infligé une bonne droite, qui l’a propulsé au sol.

Wilder célébrait déjà sa victoire, mais Stiverne s’est relevé. Le champion en titre n’a pas manqué de lui resservir la même sauce et le pugiliste de 38 ans est retombé au tapis.

À ce moment, Wilder a crié à l’entraîneur de Stiverne de mettre un terme au combat, mais le clan a plutôt choisi de renvoyer leur protégé sur le ring.

Wilder ne lui a cependant pas laissé de répit suite à ses deux chutes et l’a achevé quelques secondes plus tard, complétant sa sixième défense de titre.

«Un champion, un visage, un nom, et il s’appelle Deontay Wilder», s’est exclamé le champion à la fin du combat.

Selon le plan initial, Stiverne devait croiser le fer avec Dominic Breazeale dans le cadre d’un combat en sous-carte d’un choc opposant Wilder à Luis Ortiz. Ce dernier a cependant échoué à un test antidopage et le Québécois l’a remplacé pour disputer le combat principal.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!