Nam Y. Huh Nam Y. Huh / The Associated Press

CHICAGO — Même s’il n’a inscrit que deux buts, le Canadien a trouvé le moyen de l’emporter, dimanche, alors que Charlie Lindgren a repoussé 38 lancers dans une victoire de 2-0 face aux Blackhawks de Chicago.

En l’absence de Carey Price, blessé au bas du corps, et puisqu’Al Montoya avait joué la veille, l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, avait décidé de se tourner vers Lindgren pour affronter les Blackhawks (7-6-2).

Lindgren a récompensé la confiance de son entraîneur en demeurant parfait en quatre départs dans la LNH. Il a enregistré un premier blanchissage dans le circuit Bettman et le premier du Tricolore cette saison.

«Dans la situation dans laquelle nous étions, je pense qu’il fallait y aller avec Charlie, a affirmé Julien. Certains pensent que c’était audacieux. Moi, je ne le pense pas. Il a toujours bien joué quand nous avons fait appel à lui. Nous avons confiance en lui. Il a démontré encore une fois qu’il pouvait bien jouer dans cette ligue-ci.»

Jonathan Drouin et Joe Morrow, avec son premier dans l’uniforme bleu-blanc-rouge, ont touché la cible en troisième période pour le Canadien (6-8-1). Morrow a aussi récolté une aide.

Le Canadien a complété son voyage de quatre rencontres avec un dossier de 3-1-0. C’est la deuxième fois cette saison qu’il gagne deux matchs de suite. Il a maintenant gagné quatre de ses cinq derniers matchs et il se retrouve à trois points des Maple Leafs de Toronto et du troisième rang dans la section Atlantique.

«C’est certain que c’est moins pénible (qu’en début de saison), mais nous ne pouvons pas nous dire que nous sommes dans une position confortable, a noté Julien. Nous sommes encore deux matchs sous la barre des ,500. Il y a encore beaucoup de travail à faire.»

Même s’il portait son masque des IceCaps de Saint-Jean, le club-école du Tricolore dans la Ligue américaine de hockey lors des deux dernières saisons, Lindgren semblait à son aise dans l’uniforme du Canadien. Il a rapidement donné le ton avec quelques bons arrêts, frustrant notamment Patrick Kane deux fois.

Offensivement, le Canadien a continué à afficher de bonnes intentions, comme il l’avait fait la veille dans une victoire de 5-4 en prolongation face aux Jets de Winnipeg. Cependant, il affrontait une de ses bêtes noires en Corey Crawford. Le gardien québécois avait un dossier en carrière de 8-0-2 contre le Canadien. De plus, Crawford avait signé deux blanchissages à ses deux dernières sorties, face aux Flyers de Philadelphie et au Wild du Minnesota.

Après deux périodes à se buter à Crawford, le Canadien a finalement ouvert la marque à 1:54 du troisième tiers. Drouin a stoppé à 173:09 la séquence de Crawford sans donner de but en le déjouant après avoir battu de vitesse le défenseur Connor Murphy.

Morrow a ensuite ajouté un but d’assurance avec 12:15 à faire. Andrew Shaw voilait la vue de Crawford quand Morrow a décoché un tir de la pointe. Il s’agissait du 13e tir du Canadien dans la période, contre deux pour les Blackhawks.

Lindgren a ajouté un point d’exclamation en arrêtant un lancer de Richard Panik dans la dernière minute de jeu, alors que l’attaquant avait un filet complètement ouvert devant lui.

Crawford a donc encaissé un premier revers en temps réglementaire face au Canadien et la formation montréalaise a signé une première victoire au United Center depuis février 2002. Crawford a effectué 33 arrêts.

Le Canadien retrouvera ses partisans mardi, quand il accueillera les Golden Knights de Vegas. Questionné afin de savoir si on pourrait revoir Lindgren devant le filet du Tricolore dès mardi, Julien s’est contenté de répondre qu’il avait deux jours pour y réfléchir.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!