Nam Y. Huh Nam Y. Huh / The Associated Press

MONTRÉAL — En arrachant trois victoires en quatre matchs au cours de la dernière semaine dans des environnements peu commodes, le Canadien de Montréal a possiblement relancé une saison qui, aux yeux de bien des observateurs, semblait destinée à la catastrophe il y a deux semaines à peine.

Sans même la contribution du gardien Carey Price, dont le rendement et le bas du corps inquiètent, le Canadien a récolté six points sur une possibilité de huit lors de ses passages à Ottawa, au Minnesota, à Winnipeg et à Chicago.

Si l’on exclut l’escale au Minnesota, il y a longtemps que le Canadien n’avait pas montré autant de caractère à l’extérieur de son château-fort. À Ottawa, il a bien réagi à un but rapide des Sénateurs et à Winnipeg, il est venu deux fois de l’arrière pour arracher la victoire en prolongation grâce à un but de Max Pacioretty, qui a possiblement joué son meilleur match de la jeune saison.

«J’ai toujours dit qu’une équipe qui va connaître du succès doit être bonne à l’étranger. Nous devons être des guerriers de la route, a noté l’entraîneur-chef Claude Julien après le triomphe de sa troupe à Chicago.

«Je dirais que lors des deux dernières rencontres, même si ce soir (dimanche), nous avions moins d’énergie qu’hier (samedi), nous avons trouvé le moyen de rester dans le match et de gagner», a-t-il enchaîné.

Pour venir à bout des Blackhawks, que le Canadien n’avait pas battus dans la Ville des vents depuis le 27 février 2002, et depuis le 11 janvier 2014 globalement, il a fallu une remarquable performance du jeune gardien Charlie Lindgren, qui a obtenu son premier jeu blanc en carrière dans la LNH.

«Nous avons dû disputer trois matchs en quatre soirs, et j’ai remarqué de la fatigue de la part des joueurs, ce qui est tout à fait normal, a déclaré Julien.

«Parfois, il faut que tu trouves des moyens de gagner des matchs. Ce soir (dimanche), notre gardien a été solide et nous avons marqué des buts en temps opportun.»

Un segment favorable

Après avoir joué 10 de leurs 15 premières rencontres à l’étranger, dans trois zones horaires différentes du continent, voilà que les joueurs du Canadien pourront passer une première séquence prolongée de matchs à la maison depuis le début du calendrier régulier.

À commencer par une série de six parties au cours des deux prochaines semaines, ils joueront 14 de leurs 17 prochaines rencontres devant leurs partisans.

D’ici le 14 décembre, le Canadien aura l’occasion de revenir au plus fort de la lutte avec des rencontres à domicile contre les Sabres de Buffalo, deux fois, le Wild du Minnesota, les Coyotes de l’Arizona, les Maple Leafs de Toronto, les Sénateurs d’Ottawa, les Red Wings de Detroit, les Flames de Calgary, les Oilers d’Edmonton et les Devils du New Jersey.

Les Oilers déçoivent beaucoup, les Devils étonnent et ces deux formations pourraient avoir inversé ces tendances d’ici leur visite respective au Centre Bell, les 9 et 14 décembre. Quant aux autres, elles sont soit médiocres, soit irrégulières.

Le Canadien aura par ailleurs fort à faire avec deux visites des Blue Jackets de Columbus, premiers de la section Métropolitaine, et une des Blues de St. Louis, les meneurs au classement général de l’Association Ouest.

Les hommes de Claude Julien auront aussi droit à des retrouvailles avec Alexander Radulov et P.K. Subban, les 21 et 22 novembre, à Dallas et à Nashville, et à un premier match au nouveau domicile des Red Wings, le 30 novembre.

Ces cinq prochaines semaines pourraient servir de baromètre sur l’identité réelle du Canadien qui, mine de rien, ne se trouvait qu’à trois points des Maple Leafs et du troisième rang de la section Atlantique avant les matchs de lundi.

Elles seront d’autant plus cruciales que le Tricolore disputera ses sept derniers matchs en décembre à l’étranger. Il aura donc besoin d’emmagasiner les points au classement d’ici là, sinon il sera véritablement en danger d’être exclu de la grande valse printanière.

«C’est moins pénible, mais ce n’est pas encore confortable, a analysé Julien au sujet de la position du Canadien au classement général de l’Association Est. On réalise que nous sommes encore deux matchs sous la barre de ,500. Nous avons quand même beaucoup de travail à faire.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!