TORONTO — Frederik Andersen a réalisé 35 arrêts et les Maple Leafs de Toronto ont défait le Wild du Minnesota 4-2, mercredi soir, au Air Canada Centre.

Nazem Kadri, Patrick Marleau, Connor Carrick et Connor Brown ont enfilé l’aiguille pour les Maple Leafs (10-7-0).

«Il leur a gagné le match», a affirmé l’entraîneur-chef du Wild, Bruce Boudreau, à propos d’Andersen.

Jason Zucker a pour sa part fourni les deux buts du Wild (5-7-2), qui a perdu ses trois dernières parties. Dans la défaite, le gardien Devan Dubnyk n’a repoussé que 15 lancers.

Sans les services de son joueur vedette Auston Matthews, blessé au haut du corps, l’entraîneur-chef des Maple Leafs Mike Babcock a placé Marleau au centre du premier trio. Matthews a raté un premier match en carrière dans la LNH, après 98 de suite.

«Je ne veux pas que Patrick joue au centre, mais en ce moment, nous avons besoin de lui à cette position, a dit Babcock. Il a élevé son jeu d’un cran ce soir.»

Les deux équipes ont tardé à laisser parler leur attaque en début de rencontre. Les Maple Leafs n’ont d’ailleurs pas décoché un tir au but pendant près de neuf minutes pour amorcer la première période.

Kadri a finalement ouvert le pointage en profitant d’un bond favorable. Le tir du défenseur Morgan Rielly a raté le filet, mais la rondelle est revenue derrière avant de toucher l’arrière de la jambe gauche de Dubnyk. Rielly a d’abord été crédité du but, mais une reprise a montré que Kadri avait légèrement redirigé le lancer de son coéquipier.

Zucker a créé l’égalité alors qu’il restait 1:45 à jouer au premier engagement. Il a sauté sur un retour de lancer d’Eric Staal pour tromper la vigilance d’Andersen.

Au deuxième vingt, Marleau a récompensé son entraîneur en inscrivant son sixième de la campagne. Il a accepté une passe de Zach Hyman avant de faire passer la rondelle entre les jambières de Dubnyk. Andersen s’est occupé de garder le fort, fermant notamment la porte à Matt Cullen avant de voler un but à Tyler Ennis.

«J’ai eu une belle lecture sur ce que Matt allait faire et j’ai pu sortir la jambière, a observé Andersen. Par la suite, Patrick a marqué alors c’était bien.»

Carrick a permis aux Maple Leafs de respirer un peu mieux en troisième période grâce à son premier filet de la saison. Mais Carrick a ensuite été pénalisé pour redonner espoir au Wild. Zucker a réduit l’écart en marquant un peu de la même façon qu’en première période.

Brown a toutefois scellé l’issue de la partie dans un filet désert.

«Matt rate une occasion d’un côté et ils marquent de l’autre, a mentionné Boudreau. Nous aurions pu amorcer la troisième période avec une avance de 2-1.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!