FLORHAM PARK, N.J. — Jermaine Kearse n’est pas un adepte des matchs du jeudi soir.

L’ailier espacé des Jets de New York a repris un refrain de plus en plus populaire parmi les joueurs de la Ligue nationale de football qui pensent que les dirigeants du circuit Goodell devraient éliminer les parties jouées dans un intervalle de trois jours parce qu’elles sont néfastes à leur santé et à leur sécurité.

«Vous demandez à des hommes qui donnent littéralement tout ce qu’ils ont, ce jour particulier, de se remettre, de récupérer et de tout donner une fois de plus deux ou trois jours plus tard, a déclaré Kearse après l’entraînement des Jets vendredi.

«C’est plutôt difficile surtout si vous devez déjà endurer des blessures qui tardent à guérir.»

Kearse a été interrogé à ce sujet après avoir vu le demi de coin Richard, Sherman, un ancien coéquipier avec les Seahawks de Seattle, subir une déchirure d’un tendon d’Achille lors du match de jeudi entre les Seahawks et les Cardinals de l’Arizona.

Sherman ne reviendra pas au jeu cette saison.

Kearse reconnaît qu’il ne peut pas s’exprimer au nom de tous les joueurs, mais il croit tout de même que les parties du jeudi n’aident pas, à cause du peu de temps qu’elles laissent aux joueurs pour récupérer après avoir joué le dimanche précédent.

«Ce sport présente un taux de blessures de 100 pour cent, a renchéri Kearse. C’est la vérité. Ce sont les faits. Vous leur donnez un courte semaine pour récupérer… c’est difficile..»

Selon Kearse, l’Association des joueurs de la NFL doit discuter de cette question avec la ligue lors de leurs prochains pourparlers en vue du renouvellement de la convention collective.

«Il y a certainement matière à discussions. C’est de trouver de meilleurs moyens pour prendre soin des joueurs. Les gars mettent leur corps en jeu jour après jour.»

Kearse a notamment fait allusion à Deshaun Watson, le quart recrue des Texans de Houston qui a été victime d’une blessure à un genou qui est venue mettre un terme à saison, lors d’une séance d’entraînement et sur un jeu sans contact la semaine dernière.

Kearse estime que des joueurs qui subissent des blessures le dimanche sont rarement entièrement rétablis avant le samedi suivant.

«Tout dépend de quelle façon vous sortez de la rencontre», a souligné Kearse, qui a pris part à un match du jeudi soir contre les Bills de Buffalo la semaine dernière.

À ce sujet, il se considère chanceux de ne pas avoir subi de blessures, même mineures, qui auraient pu nuire à sa récupération à la suite du match précédent contre les Falcons d’Atlanta.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!