FRESNO, Calif. — Arthur Beterbiev a décroché le titre de l’International Boxing Federation (IBF) des mi-lourds en défaisant l’Allemand Enrico Kölling par K.-O. technique au 12e round, samedi soir.

Le Russe a enfin concrétisé son objectif qui l’a mené de son pays natal au Québec: devenir le champion du monde.

L’arbitre a mis fin au combat alors qu’il ne restait que quelques secondes au combat, suite aux coups au visage qu’a asséné Beterbiev à son adversaire.

Après avoir surmonté les quelques embûches qui ont entravé son ascension jusqu’au sommet, Beterbiev a signé une douzième victoire consécutive (12-0-0, 12 K.-O.) tout en mettant la main sur la ceinture de l’IBF, un rêve qui chérissait depuis l’enfance.

L’ancienne ceinture d’Andre Ward était restée vacante depuis que le pugiliste vedette avait annoncé sa retraite en septembre dernier. Les deux hommes devaient d’abord s’affronter pour la position d’aspirant obligatoire, le titre vacant a cependant été mis à l’enjeu par l’IBF.

Malgré la domination du Russe et les huées des partisans réunis au Save Mart Arena, Kölling est le premier boxeur à avoir poussé Beterviev à la limite des 12 rounds.

Dans l’ensemble, Beterbiev a été nettement plus actif que Kölling, qui a encaissé davantage, et a remporté tous les rounds.

En raison d’un conflit l’opposant à son promoteur Groupe Yvon Michel (GYM), Beterbiev n’en était qu’à son premier combat en 11 mois. Plusieurs questions demeurent toutefois sans réponses quant à l’avenir de Beterviev avec GYM.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!