PHILADELPHIE — Eric Reid et d’autres joueurs chrétiens qui soutiennent le mouvement de justice sociale initié par Colin Kaepernick souhaitent que les croyants du camp opposé aux protestations de l’hymne national se posent une question simple mais pertinente: Que ferait Jésus?

Reid a imité Kaepernick, son ancien coéquipier de 49ers de San Francisco, en posant un genou par terre pendant le «The Star-Spangled Banner», l’hymne national des États-Unis, l’année dernière parce qu’il désire être une «voix pour les sans voix», une leçon tirée d’un verset biblique des Proverbes. Le secondeur de 25 ans a déclaré qu’il avait discuté de sa foi avec Kaepernick, toujours sans contrat.

Reid a pris la décision de s’agenouiller à la suite d’une rencontre avec Kaepernick et l’ancien spécialiste des longues remises Nate Boyer des Seahawks de Seattle. Kaepernick est d’abord resté assis pendant l’hymne avant sa conversation avec Boyer. Ils ont choisi de s’agenouiller parce qu’ils estimaient que c’était un «geste respectueux».

Mais le mouvement continue de soulever de vives critiques alors qu’il se poursuit dans la NFL. Le président Donald Trump a exacerbé la situation plus tôt cette saison quand il a suggéré que les propriétaires des équipes devraient congédier tous les joueurs qui se sont agenouillés pendant l’hymne.

Kaepernick a par ailleurs été nommé «citoyen de l’année» par le magazine GQ pour son activisme.

Le quart-arrière s’est dit «honorés» de cette reconnaissance sur son compte Twitter.

L’article du magazine inclut des commentaires de plusieurs partisans et confidents de Kaepernick. Le rappeur J. Cole a déclaré que Kaepernick «a sacrifié son rêve» pour défendre quelque chose. Harry Belafonte, chanteur et militant de 90 ans, a confié que voir des gens comme Kaepernick agir ainsi est «la plus grande récompense» qu’il puisse demander.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!