Luca Bruno Luca Bruno / The Associated Press

MILAN — L’Italie, quadruple championne du Mondial, n’y sera pas en Russie l’an prochain, résultat d’un revers de 1-0 face aux Suédois au total des buts, en qualification.

Cela a été confirmé par le match nul de 0-0 dans un Stade San Siro assombri, lundi. Vendredi, la Suède avait gagné 1-0 en banlieue de Stockholm.

«Nous avons tout donné, mais ils méritaient de gagner plus que nous», a confié le défenseur Giorgio Chiellini.

Lundi, la Suède aurait pu obtenir deux penaltys pour des ballons ayant paru toucher des mains italiennes – Matteo Darmian, puis Andrea Barzagli.

L’Italie aurait souhaité avoir un penalty quand Ludwig Augsustinsson, venant de l’arrière, a fait trébucher Marco Parolo. L’arbitre Antonio Mateu Lahoz n’a rien signalé.

Il reste que l’Azzurri a peiné à créer de vraies chances, ne mettant le gardien Robin Olsen au défi qu’une seule fois, à toutes fins utiles.

Les dernières grandes compétitions à s’être déroulées sans l’Italie ont été les Euros de 1984 et 1992. Le pays a pris part à toutes les Coupes du monde depuis 1958.

«C’est un jour noir pour nous», a mentionné Daniele De Rossi, un milieu de terrain.

«C’est tragique de ne pas aller à la Coupe du monde», a ajouté le fabricant de jeux Federico Bernardeschi.

Certains seront portés à blâmer l’entraîneur Gian Piero Ventura, mais les problèmes de la brigade sont plus profonds, datant de bien avant son arrivée.

Après le triomphe au Mondial de 2006, l’Italie a été écartée en phase de groupe en 2010 et 2014. À l’Euro, les Italiens ont disputé la finale en 2012, mais ils ont été vaincus en quarts de finale en 2016.

Cette défaite viendra également empêcher le légendaire gardien Gianluigi Buffon de disputer une sixième Coupe du monde en carrière.

Deux décennies après avoir effectué ses débuts avec l’Italie, sur un terrain enneigé de Moscou lors des qualifications du Mondial, Buffon a raté son occasion de terminer sa carrière internationale en Russie, là où tout a commencé.

«C’est frustrant que le résultat de mon dernier match nous a exclus de la Coupe du monde», a-t-il dit, en sanglots.

À sa 175e apparition avec l’Italie, un record, Buffon n’a pourtant pas été testé et il s’est même aventuré en zone adverse afin d’aider son pays à créer l’égalité en fin de rencontre, lors de deux coups de pied de coin.

«Je suis désolé pour l’Italie, a affirmé Buffon. Je suis désolé que nous ayons échoué dans ce qui aurait pu être important sur le plan social. C’est le seul regret que j’ai. Nous n’avons pas tout donné.»

Si l’Italie s’était qualifiée, Buffon, qui aura 40 ans en janvier, serait devenu le premier joueur de l’histoire à participer à six Coupes du monde.

La Suède va participer au Mondial pour la 12e fois. Leurs meilleurs résultats ont été des troisièmes places en 1950 et en 1994.

«Nous avons montré notre force en tant que groupe, a dit l’entraîneur Janne Andersson, au sujet de la qualification de cette année. Plusieurs gars ont joué les héros (lundi). Je suis très heureux personnellement, mais je le suis encore plus pour les joueurs.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!