LAUSANNE, Suisse — Quatre autres Russes ont été suspendus pour dopage aux Jeux d’hiver de Sotchi en 2014 par le Comité international olympique mercredi, dont un médaillé d’or.

Les quatre athlètes qui ont été épinglés pratiquent le skeleton, dont le médaillé d’or Alexander Tretyakov et la médaillée de bronze Elena Nikitina.

Deux autres Russes qui n’ont pas grimpé sur le podium, Maria Orlova et Olga Potylitsina, ont aussi été sanctionnées.

Au total, dix représentants russes ont été suspendus en vertu des preuves amassées dans le cadre de l’enquête sur le système de dopage généralisé commandité par l’État lors des Jeux de Sotchi, lequel comprenait notamment l’échange d’échantillons positifs par des «propres» dans le laboratoire de dépistage.

La Russie a maintenant perdu six médailles, dont deux d’or. Tous les autres athlètes pris en défaut pratiquaient le ski de fond.

Les dossiers contre les Russes reposent sur des preuves obtenues dans le cadre de l’enquête de l’Agence mondiale antidopage présidée par Richard McLaren, et elle inclut un témoignage de l’ex-directeur des laboratoires antidopage russes à Moscou et Sotchi.

Puisqu’il n’y a pas de tests positifs pour justifier leurs décisions, le comité disciplinaire du CIO utilise les preuves de tentative de dissimulation et de falsification des échantillons recueillis l’an dernier par l’équipe d’enquêteurs de McLaren.

La décision de suspendre Tretyakov signifie que la Lettonie pourrait obtenir la première médaille d’or de son histoire à des Jeux d’hiver. Si le CIO redistribue les médailles, alors Martins Dukurs grimperait sur la plus haute marche du podium. L’Américain Matthew Antoine obtiendrait l’argent, et le frère de Dukurs, Tomass, le bronze.

Chez les dames, le bronze de Nikitina serait adjugé à l’Américaine Katie Uhlaender, qui avait raté le podium de seulement 0,04 seconde.

Les sanctions annoncées par le CIO signifient que les Russes sont disqualifiés des Jeux de Sotchi et ne pourront plus jamais participer aux JO.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!