NASHVILLE — Voici les cinq moments marquants du match entre le Canadien de Montréal et les Predators de Nashville, mercredi, au Bridgestone Arena:

Une occasion en or

Le Canadien a obtenu une belle occasion de rapidement prendre les commandes de la rencontre, alors qu’il s’est retrouvé en avantage numérique de deux hommes pendant 65 secondes, après moins de deux minutes de jeu. Le gardien des Predators Pekka Rinne a été défié une seule fois, quand Jonathan Drouin a rejoint Max Pacioretty à l’embouchure du filet. Rinne a toutefois été vigilant et a complété son déplacement à temps pour stopper la déviation de Pacioretty avec sa jambière. Le Canadien a finalement ouvert la marque avec 7:13 à faire au premier vingt, gracieuseté de Jordie Benn.

Quand P.K. s’en mêle

Le défenseur des Predators P.K. Subban était visiblement très motivé pour son deuxième match contre son ancienne formation. Lors de la première période seulement, il a distribué cinq mises en échec. Il a aussi permis aux siens de niveler les chances avant de retraiter au vestiaire, en avantage numérique avec moins de deux secondes à écouler au cadran. Subban y est allé d’une belle montée et a contourné Max Pacioretty en entrée de zone avant de tenter une passe transversale. La rondelle a échappé aux défenseurs Jordie Benn et Brandon Davidson pour aboutir sur la lame du bâton de Ryan Johansen. Ce dernier a ensuite rejoint Filip Forsberg à contre-courant dans l’enclave. Forsberg s’y est pris à deux reprises pour pousser le disque dans un filet ouvert, alors que le gardien Antti Niemi s’était compromis sur la passe initiale de Subban à Johansen.

La gaffe de Davidson

Il a fallu attendre la troisième période avant de voir un autre but — un deuxième en avantage numérique pour Filip Forsberg. Le défenseur du Canadien Brandon Davidson a été incapable de maîtriser le dégagement des Predators derrière le filet de son gardien Antti Niemi. Craig Smith a ensuite gagné la bataille derrière le filet et a rejoint Forsberg, fin seul dans l’enclave. Forsberg a décoché un bon tir des poignets du côté de la mitaine, ne laissant aucune chance à Niemi.

Morrow prolonge le débat

L’attaquant des Predators Viktor Arvidsson s’en voudra. Après que le Canadien eut remplacé le gardien Antti Niemi par un attaquant supplémentaire, Arvidsson a raté la cage abandonnée du Tricolore avec 1:19 à faire. Seulement 23 secondes plus tard, le défenseur du Canadien Joe Morrow a ramené tout le monde à la case départ. Morrow a coupé le dégagement de Roman Josi à la ligne bleue des Predators, puis son tir a surpris le gardien Pekka Rinne. Ce dernier semblait avoir la vue voilée par deux de ses coéquipiers.

Turris tranche

Antti Niemi a gardé le Canadien dans le coup pendant de longs moments en troisième période et en prolongation. Lors de la fusillade, il a d’abord frustré Kevin Fiala et Filip Forsberg avant d’être battu entre les jambières par Kyle Turris. À l’autre bout de la patinoire, Pekka Rinne a d’abord vu Paul Byron atteindre le poteau. Rinne a ensuite sorti la mitaine contre Jonathan Drouin. Devant marquer pour prolonger le débat, le capitaine du Canadien Max Pacioretty a tenté de battre Rinne d’un tir bas du côté du bâton. Rinne a toutefois réussi l’arrêt avec la jambière droite.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!