Ivan Sekretarev Ivan Sekretarev / The Associated Press

MOSCOU — La FIFA a défendu le droit de la Russie d’accueillir la Coupe du monde malgré la série de scandales de dopage, affirmant qu’il n’y avait aucun signe d’utilisation «répandue» de dopage dans le football russe.

La Russie a été dépouillée de dizaines de médailles olympiques pour dopage et dissimulation, y compris la manipulation d’échantillons.

Le football figure parmi les sports où des tests positifs ont apparemment été dissimulés, selon une enquête de l’Agence mondiale antidopage l’an dernier.

«D’après les informations dont nous disposons, nous ne pouvons pas parler de dopage généralisé dans le football en Russie», a déclaré la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, trois jours avant le tirage au sort de la Coupe du monde au Kremlin.

Tous les échantillons de la Coupe du monde seront expédiés de Russie vers un laboratoire à Lausanne, en Suisse, le jour même où ils sont prélevés, a ajouté Samoura.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!