John Bazemore John Bazemore / The Associated Press

ATLANTA — Les Vikings du Minnesota ont frustré Matt Ryan, ont déployé une couverture étanche autour de Julio Jones et ont tenu les Falcons d’Atlanta loin de leur zone des buts.

L’unité défensive a été le grand manitou derrière la victoire des Vikings.

Case Keenum a lancé deux passes de touché, aidant les Vikings à signer une huitième victoire de suite grâce à un gain de 14-9 aux dépens des Falcons, dimanche.

«Ç’a été une victoire difficile, a déclaré l’entraîneur des vainqueurs, Mike Zimmer. Nous comptons plusieurs battants au sein de cette équipe et je crois qu’ils y croient beaucoup maintenant.»

Keenum, qui a réussi 25 de ses 30 passes pour des gains aériens de 227 verges, a rejoint Jerick McKinnon pour un touché de deux verges au deuxième quart et Kyle Rudolph pour un majeur de six verges sur le premier jue du quatrième quart.

Les Vikings (10-2) ont offert une superbe prestation défensive contre une équipe qui menait la NFL au chapitre des points marqués la saison dernière. Les Falcons (7-5) venaient également de remporter trois parties de suite, marquant en moyenne 32 points par match.

Les Falcons n’ont pas inscrit un touché pour une première fois depuis le 13 décembre 2015, lorsqu’ils avaient été blanchis 38-0 par les Panthers de la Caroline. La séquence de 30 matchs de suite de Matt Ryan avec au moins une passe de touché a aussi pris fin. Il s’agissait de la huitième plus longue de l’histoire de la NFL.

Ryan a complété que 16 de ses 29 passes pour des gains de 173 verges — sa plus basse récolte depuis une défaite de 33-10 aux mains des Seahawks de Seattle en 2013, lors de laquelle il avait récolté des gains de 172 verges.

«Ils ont une très bonne défensive, a avoué Ryan. Nous savions que ce serait difficile, mais nous devons être plus productifs.»

Jones a été limité à une paire d’attrapées pour un total de 24 verges seulement, une semaine après avoir capté 12 ballons pour des gains de 253 verges, dans une victoire face aux Buccaneers de Tampa Bay.

«Nous savons à quel point c’est un bon joueur et à quel point il a du talent, a mentionné Zimmer. C’est important d’essayer de limiter les bons joueurs des équipes que nous affrontons chaque semaine.»

Cette défaite pourrait faire très mal aux Falcons, qui ont amorcé la journée à seulement un match des Saints de La Nouvelle-Orléans et des Panthers, au sommet de la section Sud de l’Association Nationale. Les deux équipes, qui montrent un dossier de 8-3, s’affrontent plus tard dimanche.

Matt Bryant a réussi trois placements pour les Falcons et son dernier, au début du troisième quart, a procuré une avance de 9-7 à sa troupe. Les Vikings ont cependant orchestré une longue séquence à l’attaque qui s’est poursuivie grâce à plusieurs troisièmes essais réussis.

Au début du quatrième quart, Keenum a couronné cette longue série offensive en repérant Rudolph dans le fond de la zone des buts.

Les derniers espoirs des Falcons se sont envolés quand Bryant a raté un botté de précision de 45 verges alors qu’il restait 4:58 à écouler à la rencontre.

Les Vikings ont conservé le ballon pendant le reste du match, déposant finalement un genou au sol profondément dans le territoire des Falcons.

Ryan a complété 16 de ses 29 tentatives par la voie des airs pour des gains de 173. Les Vikings ont complètement muselé le receveur vedette Julio Jones, qui n’a capté que deux ballons pour des gains de 24 verges.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!