MONTRÉAL — Le Canadien de Montréal a dû se passer des services de l’attaquant Jonathan Drouin pour un quatrième match consécutif, jeudi soir à l’occasion de la visite des Flames de Calgary au Centre Bell.

Drouin est toujours ennuyé par un virus qui lui a aussi fait rater la rencontre de mardi contre les Blues de St. Louis. Il avait dû s’absenter des deux parties contre les Red Wings de Detroit, jeudi et samedi dernier en raison d’une blessure au bas du corps.

Lors d’une mêlée de presse, l’entraîneur-chef Claude Julien a précisé que Drouin s’était présenté à l’aréna ce matin, qu’il avait patiné un peu et qu’il s’agissait d’un bon signe.

Julien n’a pas voulu s’aventurer sur les chances que son joueur de centre numéro un soit disponible lors de la visite des Oilers d’Edmonton samedi soir.

Par ailleurs, Julien a annoncé le retour de Jakub Jerabek à la ligne bleue du Canadien au détriment de Victor Mete. Jerabek en est à son sixième match depuis son rappel du Rocket de Laval le 22 novembre. Il avait regardé les deux dernières rencontres de l’équipe du haut de la passerelle des médias.

À ce sujet, Julien n’a pas voulu élaborer sur sa décision, se contentant de dire que l’équipe peut se compter chanceuse d’avoir des défenseurs qui jouent bien et que Jerabek avait seulement été victime du trop grand nombre de joueurs à cette position.

Tkachuk réprimandé

De leur côté, les Flames n’ont pu compter sur la présence de Matthew Tkachuk qui a été suspendu pour un match pour le dardage qu’il a asséné à Matt Martin, des Maple Leafs de Toronto, mercredi soir.

Le Département de la sécurité des joueurs de la LNH en a fait l’annonce jeudi après-midi.

L’incident s’est produit en première période du match qui s’est soldé 2-1 en fusillade en faveur des Leafs. Tkachuk a dardé Martin avec la lame de son bâton alors qu’il était assis au banc de son équipe, pendant une escarmouche à proximité de la rampe.

La séquence a commencé avec une percutante mise en échec de Martin aux dépens de Troy Brouwer près de la rampe, entraînant la mêlée entre les deux équipes.

Le coup de Tkachuk est passé inaperçu et aucune pénalité n’a été appelée sur le jeu. Il n’a pas rencontré les journalistes après la rencontre.

Ce n’est pas la première fois que Tkachuk est impliqué dans ce genre d’incident. Il y a deux semaines, il avait écopé un match de suspension pour conduite antisportive pendant une rencontre contre les Red Wings.

Tkachuk était déjà considéré comme étant un récidiviste après avoir purgé une suspension de deux rencontres pour avoir asséné un coup de coude au défenseur des Kings de Los Angeles Drew Doughty l’an dernier, à sa saison recrue dans le circuit Bettman.

Lors d’une mêlée de presse, l’entraîneur-chef Glen Gulutzan n’a pas voulu revenir sur l’incident, ni sur la décision de la LNH de suspendre Tkachuk. Toutefois, ses coéquipiers Sean Monahan, Curtis Lazar et Mark Giordano se sont portés à sa défense.

«Il est un excellent joueur et je ne pense pas que ses mises en échec sont douteuses, a déclaré Giordano, le capitaine des Flames. Il parvient très bien à contrôler son niveau de combativité et il provoque plus de pénalités que quiconque. C’est un incident survenu sur le coup de l’émotion et probablement qu’il le regrette. Je sais qu’il voulait jouer ce soir.»

Quelques instants auparavant, Giordano avait laissé sous-entendre qu’il s’attendait à ce que la LNH sévisse contre son coéquipier.

«Je n’ai pas vraiment vu l’incident, et ce n’est qu’après le match que j’en ai entendu parler. En voyant la reprise, je me disais qu’il allait probablement se passer quelque chose aujourd’hui.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!