Archives Métro Jean Pascal

MONTRÉAL – Une blessure à l’index de la main droite du boxeur Jean Pascal a forcé Groupe Yvon Michel (GYM) à reporter le combat de championnat du monde des mi-lourds de l’IBF et de l’IBO que le Lavallois devait livrer à Tavoris Cloud le 11 août prochain, au Centre Bell.

Pascal (26-2-1, 16 K.-O.) souffre d’une sévère contusion au deuxième os métacarpien de l’index droit, une blessure que le boxeur de 29 ans s’est infligée à l’entraînement, vers le 20 juin dernier. Pascal a tenté de poursuivre l’entraînement en ménageant sa main droite et a même convaincu pendant un certain temps toute son équipe qu’il pourrait affronter Cloud (24-0, 19 K.-O.) avec une seule main.

«Jean ne voulait rien savoir de reporter l’événement, a indiqué Yvon Michel, président de GYM. Sa crainte était que le combat soit annulé et non reporté, que Showtime passe à autre chose. On l’a soutenu au maximum. On a été derrière lui. (…) Mais il n’était pas question de prendre une chance avec Cloud, peu importe ce que Jean croit qu’il puisse faire avec lui. De toute façon, quand tu es un boxeur de la qualité de Jean, tu récupères et tu te relèves, ce n’est pas un problème.»

Comme un malheur ne vient jamais seul, Pascal s’est aussi infligé une légère blessure au biceps gauche ainsi qu’un claquage à la cuisse droite, deux blessures qui n’étaient pas suffisamment sérieuses pour forcer l’annulation ou le report du combat. Le coup fatal a toutefois été porté par un test d’imagerie par résonance magnétique subi mardi et qui a forcé tout le monde dans le clan Pascal à se rendre à l’évidence: sa blessure à l’index de la main droite ne guérit pas dans un délai suffisamment rapide pour permettre à Pascal d’affronter son adversaire à 100 pour cent de ses capacités.

«Je suis vraiment désolé du report du combat, a d’abord déclaré Pascal. Mais je pense que c’était la meilleure chose à faire. Je disais à mon équipe que la seule façon que je ne puisse pas embarquer dans le ring le 11 août, c’était qu’on me coupe une jambe, mais c’est certain que les blessures à la main, au biceps et à la cuisse, c’était difficile pour moi d’envisager pouvoir offrir mon 100 pour cent.»

Le docteur Francis Fontaine, médecin en chef de GYM, a confirmé que la blessure ne mettrait pas beaucoup de temps à guérir avec du repos: pas plus de trois à quatre semaines.

«Ça n’aurait pas été juste pour mes partisans que j’embarque dans le ring sans être à mon 100 pour cent, a ajouté Pascal. Je veux toujours en donner pour leur argent à mes partisans, compte tenu que les billets pour ce genre d’événements ne sont pas donnés.»

Une fois mis devant cette évidence, Michel a immédiatement contacté Don King, promoteur du clan Cloud, pour l’informer de la situation. Ce dernier a ensuite prévenu le réseau Showtime, qui prévoyait présenter le gala du 11 août sur ses ondes.

Le premier réflexe de King a été de tenter de trouver un autre adversaire pour CLoud. Michel lui a clairement indiqué que le seul candidat qui intéresserait son groupe est Adonis Stevenson, «mais Cloud préférait ne pas se battre contre lui», a noté le promoteur québécois.

La bonne nouvelle pour le clan Pascal et pour GYM est que Showtime est toujours grandement intéressé au combat Pascal-Cloud et qu’il veut donner le temps à l’ex-champion du monde de recouvrer la santé.

«Stephen Espinoza, le président de Showtime, m’a rapidement contacté pour me dire qu’il voulait ce combat et qu’il allait lui trouver une autre date», a dit Michel. Cet intérêt est cependant la seule garantie dont disposent présentement GYM et Pascal pour la tenue de ce combat.

Showtime est également très intéressé au combat éliminatoire pour le titre d’aspirant no 1 à la ceinture IBF des super moyens détenue par Carl Froch entre Adonis Stevenson (18-1, 15 K.-O.) et Donovan George (22-2-1, 19 K.-O.), ainsi qu’au duel entre le Québécois Kevin Bizier (17-0, 12 K.-O.) et Gumersindo Lucas Carrasco (16-0, 13 K.-O.).

D’ailleurs, la carte prévue pour le 11 août sera scindée de façon à présenter le combat Stevenson-George en finale d’un événement qui aura lieu à la fin août ou en septembre, avec Bizier-Carrasco en demi-finale. Ce gala, présenté au Québec, permettrait à GYM de faire d’une pierre, deux coups en se voyant offrir une deuxième soirée mettant en vedette ses boxeurs sur la chaîne américaine.

Près de 8000 billets avaient déjà trouvé preneurs pour cet événement du 11 août. Les gens pourront choisir de s’en prévaloir lors de la nouvelle date du gala, ou tout simplement de se faire rembourser. Ceux qui choisiront de conserver leurs billets ne pourront les utiliser que lors du gala impliquant Pascal.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!