SAN JOSE, Calif. — Nino Niderreiter a mis un terme au débat en déjouant Martin Jones à 3:26 de la période de prolongation et le Wild du Minnesota est finalement venu à bout des Sharks de San Jose, 4-3, dimanche soir.

Eric Staal, à deux reprises, et Ryan Murphy ont également touché la cible pour le Wild. Le gardien substitut Alex Stalock a bloqué 31 des 34 rondelles dirigées vers lui à son premier match face à son ancienne équipe.

Brent Burns a inscrit deux buts en deuxième et troisième période et Tomas Hertl a nivelé la marque à 14:59 du troisième engagement pour les Sharks, qui ont remporté cinq de leurs sept derniers matchs. Jones a quant à lui bloqué 20 tirs.

Staal et Murphy ont procuré une avance confortable de 3-0, mais Burns a rapidement changé l’allure du match en noircissant la feuille de pointage alors qu’il restait moins d’une minute au deuxième vingt, profitant de l’avantage de deux hommes.

Burns n’a pas tardé en revenant sur la patinoire pour la dernière période de jeu. Le défenseur a de nouveau bénéficié d’un avantage numérique afin de réduire l’écart 3-2.

En récupérant une rondelle laissée libre, Hertl a forcé la tenue d’une période supplémentaire.

Niderreiter a toutefois mis un terme à la remontée en prolongation.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!