Willie J. Allen Jr. Willie J. Allen Jr. / The Associated Press

MIAMI — Les Marlins de Miami ont échangé Giancarlo Stanton car le joueur le plus utile de la Nationale ne voulait pas faire partie d’un club qui allait rebâtir, a dit lundi le nouveau chef de la direction de l’équipe, Derek Jeter.

Jeter a dit que l’entente avec les Yankees était la meilleure disponible pour les Marlins, amenant de la flexibilité financière et de nouveaux espoirs, d’autant plus que le réseau de filiales en a bien besoin.

Récemment arrivé en poste, Jeter s’est déjà attiré des critiques pour certains gestes comme propriétaire mais dans le cas de Stanton, il dit qu’il n’aurait rien fait différemment.

«Contrairement à la croyance populaire, nous n’étions pas dans une situation où c’était impossible de refuser l’échange, a dit Jeter. C’est la meilleure transaction pour l’organisation. Nous estimons avoir acquis de bons espoirs.»

Il est probable que d’autres joueurs changent de club lors des assises du baseball majeur, qui se déroulent en l’absence de Jeter. Certains avancent que Castro et deux voltigeurs, Marcell Ozuna et Christian Yelich, pourraient aussi être échangés.

Il reste que le départ de Stanton ouvre d’autres avenues aux Marlins.

«C’est difficile quand un seul joueur prend une aussi grande part de votre masse salariale», a concédé l’ancien arrêt-court vedette des Yankees.

La purge salariale est la plus récente des Marlins, qui n’ont pas atteint les séries depuis 2003 et qui, lors de 12 des 13 dernières saisons, ont fini au dernier rang de la Nationale pour l’assistance.

Stanton n’étant plus là, on imagine mal le rendement s’améliorer, que ce soit sur le terrain ou aux guichets.

«Écoutez, je comprends la colère des amateurs, dit Jeter. Ils sont passionnés, c’est ce qui fait d’eux des partisans. Ils ne voient pas de succès sur le terrain. Pour changer ça, nous devons poser des gestes. Je demanderais aux partisans d’être patients. Ce qui était en place ne marchait pas, et il faut rectifier les choses.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!