Nathan Denette Nathan Denette / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Le champion britannique Billy Joe Saunders a promis de donner un baiser sur la joue de son aspirant québécois David Lemieux.

Mais seulement après qu’il eut défait Lemieux lors de leur affrontement pour leur titre de la World Boxing Organization (WBO).

Les deux pugilistes se sont injuriés sur les réseaux sociaux au cours des dernières semaines et les choses ont continué de s’envenimer, mardi, à l’occasion d’une conférence téléphonique. Saunders (25-0, 12 K.-O.) se mesurera à Lemieux (38-3, 33 K.-O.), samedi soir, à la Place Bell de Laval.

«Je ne connais pas David. Tout ce que je sais, c’est qu’il a de courtes jambes, a dit Saunders. Ça semble avoir touché une corde sensible, mais je ne le déteste pas. La preuve, après l’avoir battu, je vais lui donner un baiser sur la joue.»

«S’il me donne un baiser sur la jouer, il va se faire terrasser par un crochet», a répondu Lemieux.

Ce combat entre les deux boxeurs de 28 ans mettra en vedette la puissance de Lemieux et l’efficacité de Saunders, lors d’un gala qui comptera pas moins de 12 affrontements.

Lemieux tente de mettre la main sur un titre mondial pour une deuxième fois. Il avait remporté la ceinture vacante de l’International Boxing Federation (IBF) en défaisant Hassan N’Dam en 2015. Il avait ensuite perdu son duel suivant, contre le Kazakh Gennady Golovkin. Lemieux a gagné ses quatre derniers combats et il estime être un meilleur boxeur maintenant.

«Je suis un boxeur différent que lorsque je me suis battu contre Golovkin, a-t-il affirmé. Si on le remettait devant moi en ce moment, le scénario serait bien différent. Mais je dois d’abord m’occuper de Saunders. Nous avons fait ce que nous avions à faire à l’entraînement et je ne crois pas que ce sera très difficile contre lui dans le ring. Je serai son pire cauchemar.»

Saunders s’est emparé du titre en décembre 2015, après avoir vaincu Andy Lee par décision majoritaire. Il a ensuite défendu sa ceinture deux fois, notamment contre Willie Monroe fils, en septembre.

Il se battra hors de la Grande-Bretagne pour une première fois en tant que professionnel, mais il a accepté de venir se mesurer à Lemieux dans sa ville d’origine parce que s’il gagne, ça pourrait l’aider à avoir une chance de se battre contre Saul «Canelo» Alvarez.

«Je suis très excité de faire aller mes poings sur Billy Joe Saunders, a fait savoir Lemieux. Il a une grande gueule. Il parle beaucoup et c’est son personnage. Je ne l’aime pas et il va payer.»

Saunders a mentionné qu’il n’avait pas apprécié un gazouillis de Lemieux sur le réseau social Twitter. Le Québécois avait alors laissé entendre que le Britannique était «un homme mort».

Saunders a indiqué que ce gazouillis était de mauvais goût en raison des récents décès dans le sport et alors que le boxeur suédois Erik Skoglund repose actuellement dans un coma à l’hôpital.

«Tout ce que je sais, c’est qu’il a déclaré que quelqu’un allait mourir sur Twitter, a exprimé le champion. J’ai du respect pour le monde de la boxe et nous avons perdu certains boxeurs récemment. Je n’aime pas ce genre de paroles. C’est très fâchant et ça enlève de la crédibilité à la boxe.»

Saunders a décrit les anciens adversaires de Lemieux de «bons à rien» et de «vieux», mis à part Golovkin. Il est convaincu qu’il va gagner samedi.

«Je crois que David est très faible mentalement et à la fin de la journée, je me moque de savoir si le ring est dans son jardin. C’est tout ce qui compte», a-t-il conclu.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!