MOSCOU — Le Comité olympique russe a officiellement donné sa bénédiction aux athlètes du pays pour participer aux prochains Jeux olympiques de Pyeongchang sous un drapeau neutre.

À la suite des sanctions du Comité international olympique annoncées la semaine dernière en réaction au dopage russe institutionnalisé aux Jeux de 2014 à Sotchi, les Russes concourront sous le drapeau olympique en tant qu’«athlètes olympiques de Russie».

«L’opinion générale était unanime, c’est-à-dire que nos athlètes doivent aller en Corée du Sud pour concourir et gagner», a déclaré le président du comité, Alexander Zhukov, après la clôture du congrès de l’organisation, mardi.

Le président russe Vladimir Poutine avait apporté son soutien en ce sens la semaine dernière.

Quelques athlètes russes seront formellement invités par le CIO à concourir en tant qu’athlètes individuels, même si le Comité olympique russe présentera des listes de ses équipes préférées.

«Je pense que le CIO s’assurera que les meilleurs athlètes russes reçoivent les invitations, de sorte que, par exemple, notre équipe de hockey se compose des meilleurs joueurs», a déclaré Zhukov, ajoutant que 200 athlètes pourraient aller en Corée du Sud.

Les athlètes russes invités aux Jeux de Pyeongchang doivent encore se soumettre à des contrôles de la part d’un comité du CIO qui se penchera sur leurs antécédents de dépistage aux drogues.

Zhukov a affirmé que la Russie continue de nier avoir mis en place un programme de dopage d’État aux Jeux olympiques de 2014 et a rejeté toute prétention selon laquelle il aurait conclu un accord avec le CIO pour éviter des sanctions plus sévères.

«C’est inacceptable de priver un athlète du droit de représenter son pays. À mon avis, cela brise non seulement la charte olympique, mais les droits de l’homme, a déclaré Zhukov. Donc, vous ne pouvez vraiment pas parler d’un accord.

«De toute évidence, nous considérons cette décision injuste, mais en même temps nous sommes dans la situation où nous devions prendre une décision même si nous considérons cette décision injuste.»

Le consentement du Comité olympique russe ne signifie toutefois pas que la Russie abandonne les contestations juridiques contre les sanctions du CIO, a déclaré Zhukov.

Vingt-cinq athlètes ont été sanctionnés pour dopage aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, eux qui ont tous déposé des appels auprès du Tribunal arbitral du sport. Les règlements du CIO empêchent les Russes de participer aux Jeux de Pyeongchang s’ils ont déjà purgé une sanction pour dopage.

La Russie enverra une délégation en Suisse, vendredi, pour discuter des détails tels que les uniformes neutres et si les athlètes peuvent porter des couleurs nationales.

Le capitaine de l’équipe nationale russe de hockey, Ilya Kovalchuk, s’est félicité de l’approbation du comité olympique russe, affirmant que cela aura l’effet de calmer les athlètes après une période d’inquiétudes.

«Dieu merci, tout est derrière nous et nous allons aux Jeux olympiques», a déclaré Kovalchuk.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!