Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

BROSSARD, Qc — Les séquelles du cuisant revers face aux Oilers d’Edmonton ont été ressenties, mardi, alors que Claude Julien a levé le ton et fait suer ses joueurs lors du retour au travail.

Si l’entraîneur-chef du Canadien avait décidé de ne pas ajouter un entraînement punitif dimanche, les deux jours de congé n’ont pas suffi à faire oublier le revers de 6-2 contre la formation albertaine.

«Claude est un gagnant. Il veut gagner des matchs, a rappelé l’attaquant Phillip Danault. Tout le monde ici veut gagner aussi. On comprend vraiment son attitude et tout le monde devrait accepter ça aussi. C’est parfait. C’est aussi pour nous réveiller.»

Le gardien Carey Price a fracassé son bâton contre la barre horizontale de son filet après avoir été battu par un coéquipier. Julien et son adjoint Kirk Muller ont levé le ton pendant l’entraînement et les joueurs y sont allés de quelques tours de patinoire avant de rentrer au vestiaire.

Julien a toutefois indiqué qu’il avait préféré ne pas changer l’horaire prévu et de laisser les deux jours de congé aux joueurs pour leur permettre de récupérer un peu.

«C’est important de bien pratiquer pour avoir de bonnes habitudes lors des matchs, a noté Julien au sujet de l’intensité de l’entraînement. La grande majorité le fait bien, mais il y a des joueurs qui doivent s’améliorer lors des entraînements pour s’améliorer au cours des matchs. On le fait en équipe. Je ne vais pas choisir et piger. Le message aujourd’hui est de travailler fort dans les aspects que l’on doit améliorer.

«C’était la première fois cette saison que nous avons quatre jours sans match, a-t-il ajouté au sujet des deux jours de repos. Nous avons des joueurs qui ne sont pas à 100 pour cent. Oui, ça fait partie du hockey, mais nous avions la chance de permettre à plusieurs de récupérer avec deux journées de congé suivies de deux journées d’entraînement. Comme entraîneur, j’ai choisi de faire ça pour les bonnes raisons et non les mauvaises.»

Un des joueurs qui accumule les journées de congé présentement est le défenseur Shea Weber.

Weber a effectué un retour au jeu le 2 décembre après avoir manqué six rencontres en raison d’une blessure au bas du corps. Il a disputé quatre parties depuis son retour, accumulant deux buts et une aide tout en présentant un différentiel de moins-2.

Il a toutefois sauté son tour à l’entraînement plus souvent qu’autrement depuis son retour au jeu, subissant plutôt des traitements.

«Il n’est pas à 100 pour cent, a indiqué Julien au sujet de son défenseur format géant. Il manque les entraînements, mais c’est un guerrier et il joue malgré la blessure. Les quatre jours sans match lui donne de meilleures chances de récupérer.»

Le Canadien tentera de mettre fin à une série de trois revers jeudi, quand il accueillera les Devils du New Jersey. Il disputera ses sept matchs suivants à l’étranger, incluant samedi, lors d’un match en plein air à Ottawa.

Julien a affirmé qu’il ne regardait pas plus loin que la pause de Noël, mais il a reconnu que les cinq prochains matchs seront cruciaux alors que la dernière série de revers a fait glisser l’équipe au classement.

«Nous avons un match à domicile, puis quatre à l’étranger avant Noël. Si on ne fait pas le travail, on va avoir des ennuis», a affirmé Julien.

De son côté, Danault a indiqué que ce sont les batailles sur la glace qui seront la clé pour ramener l’équipe dans le sentier de la victoire.

«C’est la volonté de gagner les batailles 50-50 sur le bord de la rampe ou n’importe où sur la glace, a dit le natif de Victoriaville quand il a été questionné sur les récentes défaillances de l’équipe. La rondelle, elle est à nous. Il faut qu’on soit plus affamés et c’est la même chose autour du filet adverse.

«Les petites batailles, ce n’est peut-être pas tout le monde qui est habitué à travailler autant comme ça, mais c’est important dans le système de Claude d’être prêt à ça. Si tu gagnes des batailles, tu vas gagner des matchs. Moi, j’y crois et tout le monde y croit.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!