OTTAWA — Les Sénateurs d’Ottawa ont amorcé la journée de mercredi avec seulement une victoire à leurs 13 dernières parties, mais le directeur général Pierre Dorion croit encore que l’équipe peut faire les séries.

Dorion a rencontré les médias avant le match à domicile des Sénateurs contre les Rangers de New York afin de parler des difficultés de sa troupe.

Les Sénateurs (9-13-7) reviennent d’un voyage de sept matchs à l’étranger et ils ont montré un dossier de 1-5-1 pour glisser à l’avant-dernier rang de l’Association Est.

Malgré cette chute, Dorion a indiqué que les Sénateurs n’étaient qu’à sept points des Bruins de Boston, qui occupent le troisième échelon de la section Atlantique.

«Évidemment, nous ne sommes pas là où nous l’avions anticipé, a affirmé Dorion. Sommes-nous déjà exclus des séries? Non. Est-ce que nous allons échanger tous les joueurs? Non plus. Nous allons nous battre dans l’adversité. Je ne pense pas que quelqu’un a du plaisir en ce moment, mais je n’ai pas l’impression que l’équipe a abandonné. Cette équipe a vécu des choses plus difficiles et elle s’est battue. J’ai encore confiance en cette équipe.»

Les Sénateurs n’ont gagné qu’une seule partie depuis qu’ils ont balayé la série de deux duels contre l’Avalanche du Colorado, en Suède, les 10 et 11 novembre.

«Le blâme revient à tout le monde, a déclaré Dorion. Il revient aux joueurs, à moi parce que je suis à la tête des opérations hockey. Ce n’est pas là où nous voulions être, mais nous n’abandonnons pas. C’est de cette façon que nous procédons ici.»

Dorion a dit qu’il avait eu des discussions avec plusieurs directeurs généraux et qu’il serait prêt à faire une transaction si celle-ci était la bonne pour l’équipe.

«Si nous pouvons faire une transaction dans laquelle nous croyons nous être améliorés, nous allons y jeter un oeil. En même temps, il faut regarder tout le monde ici», a-t-il ajouté.

Dorion a insisté sur le fait qu’aucun joueur n’était intouchable, dont le capitaine Erik Karlsson. Si une équipe lui faisait une offre qu’il ne pouvait refuser, il n’aurait d’autre choix que d’y penser. Dorion a toutefois fait savoir qu’il préférerait que Karlsson reste à Ottawa pendant plusieurs années.

«C’est notre souhait qu’Erik reste ici pour les 10 prochaines années», a répondu le directeur général.

L’entraîneur-chef Guy Boucher a reçu un vote de confiance de son patron et Dorion a dit que les Sénateurs n’allaient pas effectuer un changement d’entraîneur.

«Guy a été un excellent entraîneur l’année passée. Il nous a menés à un but d’une finale de la coupe Stanley. Il reste en pose», a exprimé Dorion.

Dorion, qui est originaire d’Ottawa, a d’ailleurs affirmé qu’il vivait les moments les plus difficiles à ses yeux depuis qu’il a été nommé directeur général.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!