Don Wright Don Wright / The Associated Press

PITTSBURGH — Tom Brady et Rob Gronkowski ont refait le coup aux Steelers de Pittsburgh.

Brady a rejoint Gronkowski à plusieurs reprises pour mettre la table au touché victorieux de Dion Lewis avec 56 secondes à écouler et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont défait les Steelers 27-24, dimanche.

Les Patriots (11-3) ont maintenant le bris d’égalité pour l’avantage du terrain dans l’Association Américaine si les deux équipes venaient qu’à présenter la même fiche en fin de saison. Les Steelers (11-3) ont vu leur séquence de huit victoires prendre fin.

Brady a lancé deux passes de touché et pour 298 verges. Il a été victime d’une interception. Gronkowski a quant à lui conclu l’affrontement avec neuf réceptions pour des gains de 168 verges, dont quatre attrapés lors de la série à l’attaque victorieuse.

«C’était un match serré. Nous avons simplement fait un jeu de plus qu’eux, a observé Brady. Ils tentaient de nous défier et Rob a réalisé plusieurs bons jeux. D’autres joueurs ont aussi réalisé de bons jeux, mais quand il est libre, il capte le ballon.»

Les Steelers semblaient toutefois avoir repris les devants avec 28 secondes à jouer, quand Ben Roethlisberger a repéré le demi inséré Jesse James pour un touché de 10 verges. Le jeu a toutefois été annulé parce que l’arbitre en chef Tony Corrente a jugé que le ballon avait bougé lors de l’atterrissage de James. JuJu Smith-Schuster avait réussi un attrapé de 69 verges lors du jeu précédent.

«Il avait complètement perdu la maîtrise du ballon», a mentionné Corrente devant les journalistes.

Cette décision a laissé James bouche bée.

«Je ne dois pas connaître beaucoup le football dans ce cas, a déclaré James. Je ne peux prendre la décision, évidemment. Les arbitres estiment avoir rendu la bonne décision. Nous allons revoir cette séquence lors des prochains jours.»

Avec encore quelques secondes à écouler, Roethlisberger a rejoint Darrius Heyward-Bey pour un court gain, mais ce dernier n’est pas sorti hors des limites du terrain. Le quart des Steelers s’est amené derrière son centre et il a fait mine de lancer le ballon au sol et il a décoché une passe vers un de ses receveurs.

Eli Rogers a rabattu le ballon et le demi de sûreté des Patriots Duron Harmon a cueilli l’objet au vol avant de déposer le genou au sol. Une tentative de botté de placement des Steelers aurait pu envoyer ce duel en prolongation.

«Nous n’allons pas remettre en question qui que ce soit ou quel jeu que ce soit, a soutenu Roethlisberger. Nous avons perdu et j’ai lancé une interception dans la zone des buts pour mettre fin au match.»

Les Patriots ont battu les Steelers pour une cinquième fois de suite.

Roethlisberger a complété 22 de ses 30 passes pour des gains de 281 verges. Il a lancé deux passes de touché en plus de son interception en fin de rencontre. Le porteur Le’Veon Bell a récolté 117 verges au sol et il en a ajouté 48 par la passe. Les Steelers ont cependant perdu les services du receveur Antonio Brown, qui mène la NFL au chapitre des verges.

«Je ne cherche pas de victoires morales, a affirmé Roethlisberger. Nous avons perdu et c’est difficile à digérer. La saison n’est toutefois pas terminée.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!