AP

MONTRÉAL — Le skeur alpin Érik Guay n’a pas encore mis une croix sur les Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang.

Dans un courriel transmis à La Presse canadienne lundi, l’équipe de Guay a précisé que le skieur de Mont-Tremblant était de retour à Montréal afin de rencontrer divers spécialistes pour son dos.

La relationniste du vétéran de 36 ans a affirmé que son moral «est moyen» à la suite de la découverte d’une rupture de l’anneau fibreux de la quatrième vertèbre lombaire (L4). Guay a subi dimanche un test d’imagerie par résonance magnétique à Innsbruck, en Autriche, qui a confirmé la gravité de sa blessure.

Le clan Guay ajoute qu’il ne peut pas pour l’instant faire de plan pour le reste de sa saison, mais qu’il n’a pas officiellement fait une croix sur une éventuelle participation aux prochains Jeux olympiques d’hiver.

Après sa décevante 32e place à Val Gardena, Guay a déclaré à Radio-Canada: «C’est une erreur d’être venu à Val Gardena. J’aurais dû faire une croix sur la saison jusqu’à ce que je sois guéri». Guay se serait d’ailleurs de nouveau blessé au dos sur la fameuse «bosse de chameau» à la mi-parcours de la descente.

Cette blessure vient s’ajouter à la rupture ligamentaire à la deuxième vertèbre thoracique (T2) à la suite d’une vilaine chute survenue lors d’un entraînement au Chili, l’automne dernier.

Le skieur de Mont-Tremblant a également subi six interventions chirurgicales aux genoux au fil de sa prestigieuse carrière.

Les Jeux olympiques de Pyeongchang se dérouleront du 9 au 25 février 2018.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!