OTTAWA — Au milieu d’une saison plus que décevante, Mark Stone a été l’un des rares points positifs du côté des Sénateurs d’Ottawa.

L’ailier droit, qui joue avec à un niveau de maturité bien au-delà de ses 25 ans, est devenu l’un des meilleurs joueurs des Sénateurs cette saison et s’est imposé comme étant un leader incontesté dans le vestiaire de l’équipe.

«Mes parents m’ont enseigné à être professionnel, à avoir du caractère et ça m’a suivi toute ma vie alors j’essaie de faire du mieux que je peux durant les moments plus difficiles comme dans les bons moments», a raconté Stone mardi.

L’entraîneur-chef des Sénateurs Guy Boucher avait reconnu les qualités de leader de Stone au début de la saison dernière et avait alors choisi de le placer aux côtés de l’adjoint du capitaine Chris Neil dans le vestiaire, croyant que l’expérience du vétéran serait bénéfique pour le jeune joueur.

Stone a à son tour été nommé adjoint au capitaine cette saison suite au départ de Neil et il a grandement développé ses qualités de leader au cours de la présente campagne.

«Il est l’un de ces gars à qui le leadership vient naturellement, a noté son coéquipier Bobby Ryan. Ce n’est pas toujours ce que tu dis, que ce soit avec les médias ou dans le vestiaire, mais ce sont les actions qui comptent et Mark a compris que s’il souhaitait prêcher par l’exemple, il devait être le meilleur joueur sur la glace à toutes les pratiques et l’un des premiers arrivés à la patinoire. Il a également compris qu’il devait prendre du temps avec ses coéquipiers, prendre le pouls du vestiaire et je crois qu’il est très bon pour gérer toutes ces choses-là, surtout à un si jeune âge.

«C’est très impressionnant.»

Stone n’a pas mâché ses mots après que son équipe eut encaissé un revers de 5-0 aux mains des Bruins de Boston, samedi dernier. Il s’agissait de la cinquième fois depuis le début du mois de décembre que les Sénateurs étaient blanchis de la feuille de pointage, les laissant avec un dossier de 4-14-3 durant le dernier mois de l’année.

«Nos meilleurs joueurs n’ont pas été les meilleurs et ç’a des effets de retombée sur toute l’équipe. Les gars voient les meilleurs gars tricher et ils le font eux aussi.»

Avec 15 buts et 19 mentions d’assistance à son actif depuis le début de la campagne, Stone mène l’équipe au chapitre des buts et des points, et a été l’un des seuls joueurs de l’équipe a avoir esquivé les critiques.

«Il connaît une très bonne saison. Il est constant, a mentionné Boucher. Encore aujourd’hui il était le joueur le plus travaillant sur la patinoire et il veut être au même diapason que les meilleurs joueurs.

«Il est définitivement le joueur qui représente ce que nous tentons de faire et en plus de ça, il fait très bien.»

Les Sénateurs amorceront 2018 avec un duel face aux Red Wings de Detroit mercredi soir, suivi d’une séquence de trois matchs à domicile lors de laquelle ils croiseront le fer avec les Sharks de San Jose, le Lightning de Tampa Bay et les Blackhawks de Chicago.

Dans le but d’améliorer la situation, les entraîneurs adjoints, Marc Crawford et Martin Raymond, ont échangé leurs tâches au sein des unités spéciales. Crawford s’occupera dorénavant de l’avantage numérique, tandis que Raymond sera responsable du désavantage numérique.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!