Stephen B. Morton Stephen B. Morton / The Associated Press

JACKSONVILLE, Fla. — Blake Bortles a orchestré une seule bonne séquence offensive dans tout le match et la défensive des Jaguars de Jacksonville a permis à l’équipe de vaincre les Bills de Buffalo 10-3, dimanche, au premier tour éliminatoire de l’Association Américaine.

À leur première apparition en séries depuis janvier 2008, les Jaguars auront maintenant rendez-vous avec les Steelers à Pittsburgh, la semaine prochaine. Il s’agira d’une reprise de la cinquième semaine d’activités. Le quart des Steelers Ben Roethlisberger avait lancé cinq interceptions et les Jaguars avaient triomphé 30-9.

Les Bills rentreront à domicile après avoir mis fin à la plus longue disette sans faire les séries des sports professionnels nord-américains. Ils n’avaient pas pris part aux éliminatoires depuis 1999.

«Nous faisions face à un long terrain lors de la majorité de nos séquences offensives. Nous avons réussi quelques bons jeux à l’occasion, mais nous n’avons pas été capables de convertir nos troisièmes essais», a exprimé le centre des Bills Eric Wood.

Bortles est une des raisons pourquoi les Jaguars ont gagné cet affrontement, mais aussi une des raisons pourquoi la rencontre a été aussi serrée.

Bortles a été imprécis pendant la majorité de la journée, lançant des passes trop courtes et trop longues, mais il a récolté 88 verges au sol. Il s’est défait de la pression des Bills et est allé chercher un long premier essai après avoir échappé le ballon.

«Nous n’avons pas été à notre mieux. Nous avons effectué quelques mauvais jeux et des gestes stupides, mais nous avons trouvé une façon de l’emporter et c’est tout ce qui compte», a indiqué Bortles.

Le quart des Jaguars a complété 12 de ses 23 passes pour des gains aériens de 87 verges et un touché. Sa passe de touché au demi inséré Ben Koyack, tard au troisième quart, s’est avérée sa meilleure tentative de la partie. Il s’agissait aussi d’un jeu risqué, en quatrième essai et les buts à la ligne de un.

Bortles a fait le reste du travail au sol, allant chercher des premiers jeux pour aider les Jaguars à remporter un premier match éliminatoire à domicile depuis la saison 1997.

«Quand nous avons perdu contre les Titans du Tennessee, la semaine passée, je n’ai pas du tout couru avec le ballon. Je trouvais que nous avions perdu sans vraiment tout tenter alors ça nous avait compliqué la tâche. Je me suis dit qu’il fallait trouver de nouvelles façons de faire avancer le ballon et d’essayer différentes choses», a expliqué Bortles.

Les Bills ont eu plusieurs occasions d’inscrire des points au quatrième quart, mais une mauvaise pénalité à Charles Clay ainsi qu’un violent plaqué qui a forcé le quart Tyrod Taylor à quitter l’affrontement ont mis fin à la tentative de remontée.

Taylor a été durement rabattu au sol par Dante Fowler fils. Il a dû être escorté hors du terrain. Le quart numéro deux Nathan Peterman s’est amené dans le match alors qu’il ne restait que 1:27 à écouler et sa troisième tentative de passe a été interceptée par le demi de coin étoile Jalen Ramsey. Les Jaguars ont pu laisser filer les dernières secondes pour confirmer leur victoire.

L’entraîneur-chef des Bills, Sean McDermott, a laissé savoir que Taylor s’était soumis au protocole des commotions cérébrales de la NFL. Le quart des Bills a complété 17 de ses 37 passes pour des gains de 134 verges et il a été victime d’une interception.

Les Bills ont récolté un total de 263 verges, dont 119 provenant du porteur de ballon LeSean McCoy, qui était embêté par une blessure à la cheville.

«Je n’étais pas à 100 pour cent. Mes mouvements et mes courses étaient moins explosifs, a déclaré McCoy. Ce n’est pas la raison pourquoi nous avons perdu. Nous n’avons simplement pas assez bien jouer.»

Les Jaguars ont amassé 230 verges. Le porteur Leonard Fournette a réalisé 21 courses pour des gains de 57 verges.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!