PHILADELPHIE — Jay Ajayi est frais et dispos, lui qui n’aura pas joué depuis 19 jours quand les Eagles vont accueillir les Falcons au deuxième tour dans la Nationale, samedi (16h30).

Le demi offensif a obtenu un répit lors du dernier match de la saison – c’était sa troisième semaine de congé cette année: une avec Miami, puis deux avec les Eagles.

«Je me sens vraiment très bien, a dit Ajayi, autrefois ennuyé par des problèmes au genou. Nous sommes les mieux classés et nous avons la chance de gagner le Super Bowl. Je suis reconnaissant, je suis privilégié, j’en suis emballé. Si nous sommes opportunistes et que notre exécution est à la hauteur, c’est à notre portée.»

Deux semaines avant qu’on l’échange aux Eagles, Ajayi a fourni 130 verges au sol dans un gain de 20-17 des Dolphins contre Atlanta, le 15 octobre.

Il était au coeur de l’attaque dans le sud de la Floride, portant le ballon 20 fois par match, en moyenne. Avec les Eagles, il a dû s’ajuster à faire partie d’une rotation: LeGarrette Blount a cumulé 766 verges, lui 408 et Corey Clement 321.

Avec comme quart partant le réserviste Nick Foles, l’attaque a été discrète lors des deux derniers matches, un gain de 19-10, puis un revers de 6-0. Ajayi peut aider à enlever de la pression.

«J’ai hâte. C’est déjà le point le plus avancé du calendrier dans ma carrière, a dit Ajayi, en référence à un revers des Dolphins au premier tour à Pittsburgh, en janvier dernier. Les gars qui ont vécu ça d’être écartés en éliminatoires, ça devrait assurément leur donner du carburant. Il faut avoir cette soif supplémentaire, et ça commence samedi.»

Pour la première fois, une équipe classée première pour les éliminatoires est considérée négligée à son premier match, dans la NFL. Les Falcons sont favorisés par trois points.

«On entend que nous ne sommes rien sans Carson Wentz, a dit Ajayi. Ce n’est pas insultant, mais nous avons hâte de montrer ce dont nous sommes capables.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!