Marco Trovati Marco Trovati / The Associated Press

KITZBÜHEL, Autriche — Aksel Lund Svindal a fait un retour triomphal sur la piste où une chute lors d’une descente a presque mis fin à sa carrière il y a deux ans.

Lors de la première épreuve du 78e Hahnenkamm, le champion olympique 2010 de super-G a guidé l’équipe norvégienne à un doublé en terminant devant son coéquipier Kjetil Jansrud lors de la dernière épreuve du genre au circuit de la Coupe du monde avant les Jeux olympiques de Pyeongchang.

C’était la 16e victoire en super-G de Svindal en carrière mais la première depuis celle à Kitzbühel en 2016, la veille avant qu’il se blesse gravement au genou droit. Il avait quitté le parcours, atterri dans le filet de sécurité de la Streif et a ensuite été opéré pour une rupture du ligament croisé antérieur et des lésions au ménisque. Des mois plus tard, il a déclaré que la blessure l’avait presque forcé à prendre sa retraite.

Vendredi, Svindal a dominé le super-G, qui a été retardé et déplacé sur un parcours différent plus haut dans la montagne en raison de la neige et de la pluie qui ont détérioré la piste originale plus bas pendant la nuit. Ce changement a signifié que l’épreuve comprenait encore plus de sections du parcours de descente que d’habitude.

Des milliers de spectateurs ont suivi la course sur de grands écrans vidéo car la ligne d’arrivée n’était pas à portée de vue.

«C’est vraiment quelque chose de spécial. C’était une course spéciale avec l’arrivée en haut de la montagne, a déclaré Svindal, qui a battu Jansrud de 0,50 seconde. Tout le monde était un peu nerveux car nous ne savions pas trop à quoi nous attendre.»

Les Autrichiens Matthias Mayer et Hannes Reichelt ont pris les troisième et quatrième positions, à respectivement 0,56 et 0,57 seconde.

Dustin Cook, de Lac-Saint-Marie, a fini au 21e rang, à 1,97 seconde de Svindal. Le meilleur résultat du Canadien cette saison est une 11e place obtenue au super-G de Lake Louise à la fin novembre.

L’Allemand Josef Ferstl, qui a gagné le précédent super-G à Val Gardena, en Italie, le mois dernier, a terminé à 1,71 seconde pour se contenter du 18e rang.

Il s’agit de la 35e victoire en carrière de Svindal, et sa 30e dans une épreuve de vitesse. Seul l’excellent Autrichien Hermann Maier compte plus de victoires en descente et en super-G que lui, avec 39.

Svindal, qui tentera de décrocher sa première victoire en descente à Kitzbühel samedi, a terminé parmi les 10 premiers des trois courses précédentes de super-G cette saison, mais il n’était pas encore monté sur le podium.

Toujours ennuyé par des problèmes au genou, Svindal a estimé que son programme d’entraînement réduit a affecté sa forme en super-G.

«En descente, vous avez des entraînements qui vous mettent plus en confiance, a-t-il expliqué. La descente demain sera très excitante mais le week-end n’aurait pas pu mieux démarrer.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!