RYAN REMIORZ RYAN REMIORZ / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Le célèbre chroniqueur de hockey Red Fisher est décédé.

Le quotidien Montreal Gazette, pour qui il a travaillé lors de ses 33 dernières années de carrière, a rapporté vendredi que Fisher avait rendu l’âme à l’âge de 91 ans.

Natif de Montréal, Fisher a suivi les activités du Canadien de 1955 à 2012, quand il a pris sa retraite à l’âge de 85 ans.

«Triste d’apprendre le décès du vénérable journaliste sportif Red Fisher. Plus d’un demi-siècle à couvrir le quotidien du Canadien et témoin de 17 de nos 24 conquêtes de la coupe Stanley. Merci Red. Repose en paix», a déclaré le propriétaire et président du Canadien, Geoff Molson, par le biais de son compte Twitter.

Sa première couverture de hockey a eu lieu le 17 mars 1955, soir de l’émeute au Forum à la suite de la suspension controversée de Maurice Richard pour avoir asséné un coup de poing à un arbitre.

Il a couvert les activités du Canadien pendant leurs années de gloire, des années 1950 à la fin des années 1970. Il a aussi été affecté à la Série du siècle en 1972 entre les joueurs de la LNH et l’équipe nationale de l’Union soviétique, ainsi qu’à la majorité des autres événements majeurs de hockey pendant six décennies.

«Pendant plus de 50 ans, dans son Montréal chéri, Red Fisher a fait classe à part en matière de journalisme affecté au hockey — la voix autoritaire anglophone des nouvelles sur le Canadien et la Ligue nationale de hockey, a déclaré le commissaire de la LNH, Gary Bettman, dans un communiqué. Red avait une passion remarquable pour le sport et une compassion remarquable pour les hommes qui le pratiquaient. Les mots de Red étaient importants parce que personne ne connaissait le sport ou les joueurs ou les dirigeants mieux que lui.

«En plus d’être un maître pour raconter des histoires, à un niveau personnel, il était un ami et un conseiller. Il avait une présence monumentale dans notre monde et la famille de la LNH pleure son décès. Nous offrons nos condoléances à sa famille, ses amis et tous ceux qu’il a touchés.»

Fisher était connu pour son style direct et ses règles personnelles, incluant son refus de parler aux recrues. Il préférait aussi mettre fin à une entrevue si un joueur répondait à ses questions avec des clichés.

Il a été élu au Temple de la renommée du hockey, mais il s’est créé un fossé entre l’organisation et lui quand elle a décidé de mettre les membres des médias dans une catégorie moins importante que les joueurs et les bâtisseurs.

Fisher a été nommé à l’Ordre du Canada le 29 décembre dernier.

Tillie, son épouse pendant 69 ans, était décédée le 9 janvier dernier, à l’âge de 90 ans.

Il laisse dans le deuil ses enfants, Ian et Cheryl, ainsi que son petit-fils, Ryan.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!