NEW PORT RICHEY, Fla. — Un rapport d’autopsie a révélé que le lanceur vedette Roy Halladay avait des traces d’amphétamine, de morphine et d’un médicament contre l’insomnie dans son sang lorsqu’il a perdu la vie dans un accident d’avion en Floride, l’an dernier.

Le journal Tampa Bay Times a fait savoir que le rapport d’autopsie publié vendredi montrait que l’ancien lanceur des Blue Jays de Toronto et des Phillies de Philadelphie était décédé des suites d’un traumatisme qui a mené à une noyade, après s’être écrasé avec son avion personnel dans le golfe du Mexique, près de New Port Richey, le 7 novembre.

La National Transportation Safety Board n’a toujours pas identifié la cause de l’accident. Un témoin a affirmé aux enquêteurs que l’ICON A5 de Halladay a grimpé entre 300 et 500 pieds (90 et 150 mètres) avant de plonger dans l’eau dans un angle 45 degrés.

Le corps du double gagnant du trophée Cy Young a été retrouvé dans l’épave.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!