Mark Humphrey / The Associated Press

PYEONGCHANG, Corée, République de — Le Comité international olympique (CIO) a rejeté, lundi, la demande des 15 sportifs russes, suspendus à vie pour leur participation présumée au système de dopage institutionnalisé, puis blanchis jeudi par le Tribunal arbitral du Sport (TAS), qui souhaitaient participer aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Ces 13 sportifs et deux anciens athlètes devenus entraîneurs n’ont pas reçu l’aval des deux panels du CIO chargés d’étudier leurs cas, et ils ne pourront donc pas se rendre en Corée du Sud, où les JO commencent vendredi.

La décision du TAS, la semaine passée, de blanchir 15 Russes avait toutefois ouvert une période de flottement, où personne ne savait plus très bien qui auraient le droit de concourir en Corée du Sud sous le drapeau neutre.

Dans un communiqué publié lundi, le CIO a stipulé que «la décision du TAS n’avait pas levé les soupçons quant à la participation de ces athlètes dans le système de dopage russe et n’avait pas donné au panel une preuve suffisante pour considérer les athlètes comme étant propres.»

Le CIO a également affirmé que les deux entraîneurs «ne devraient pas être considérés» en raison de leurs antécédents connus du comité.

Pour l’instant, 169 sportifs russes ont reçu des invitations officielles aux Jeux, suite à une analyse approfondie de leur dossier respectif.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!