Julie Jacobson Julie Jacobson / The Associated Press

GANGNEUNG, Corée, République de — Samuel Girard a été projeté contre la rampe par un rival lors du dernier virage de sa vague des préliminaires au relais 5000 mètres en patinage de vitesse courte piste, mardi, mais c’est exactement ce qu’il voulait provoquer.

Ennuyé par un problème avec la lame de son patin droit et cherchant à défendre la deuxième place des Canadiens, Girard n’a eu d’autre choix que de bloquer la ligne du patineur néerlandais Sjinkie Knegt pour le forcer à prendre une pénalité. La stratégie a fonctionné et le quatuor canadien complété par Charles Hamelin, Charle Cournoyer et Pascal Dion a été avancé à la finale des Jeux de Pyeongchang, qui sera présentée le 22 février.

La soirée de Girard a été moins exigeante physiquement au 1000 m, alors qu’il a aisément franchi les préliminaires. Hamelin l’a imité, tandis que Cournoyer a été éliminé.

Les Canadiens ont évité le pire scénario au relais, alors qu’il a fallu la manoeuvre audacieuse de Girard pour qu’ils accèdent à la finale.

«Ç’a été une fin assez rocambolesque, a dit Girard, qui est âgé de 21 ans. Durant tout le relais, j’ai reçu des coups sur la lame de mon patin droit. À la fin, j’avais de la difficulté à garder la lame sur la glace, ça dérapait un peu. Je perdais de la vitesse et j’ai vu que le Néerlandais arrivait vite. J’ai voulu protéger ma position, chercher à prendre le plus de place possible sur la glace. C’était sa dernière chance pour passer à la ronde suivante.»

Girard a terminé sa course étendu sur la glace dans le coin de la patinoire, mais Hamelin est allé le toucher pour prendre le relais et franchir l’arrivée. Les juges ont rapidement disqualifié les Néerlandais. Le quatuor chinois s’est imposé.

Dans l’autre vague préliminaire, les Sud-Coréens — qui ont établi un record olympique — et les Hongrois se sont qualifiés pour la finale.

«En fait, on a eu vraiment une bonne course, a insisté Dion, qui est originaire de Montréal et qui est âgé de 23 ans. Malheureusement, Samuel a eu beaucoup d’accrochages avec les Chinois en avant ce qui a affecté son patin. Ç’a été plus serré que prévu, mais on a bien exécuté notre plan.

«Le Néerlandais est tombé dans le piège de Samuel. Heureusement, il ne s’est pas blessé et il va être en forme pour sa prochaine course.»

Girard, de Ferland-et-Boilleau, et Hamelin, de Sainte-Julie, ont commencé leur soirée en remportant leur vague respective au Palais des glaces de Gangneung et en se qualifiant pour les étapes éliminatoires du 1000 m, qui seront présentées samedi.

Hamelin s’est même payé un record olympique avec un chrono d’une minute 23,407 secondes (1:23,407).

De son côté, Cournoyer, qui est originaire de Boucherville et qui avait gagné le bronze au 500 m aux Jeux de Sotchi, a terminé en troisième position de sa vague et a vu son parcours prendre fin. Le Japonais Kazuki Yoshinaga l’a devancé par seulement 21 millièmes de seconde.

«Ç’a été une soirée désastreuse, a-t-il reconnu sans hésiter. Ç’a été une bonne course, mais aussi une mauvaise course. J’ai été piégé. Le Coréen (Hyojun Lim, qui a remporté la vague) a voulu me sortir de la course et il a réussi. Mais je n’ai pas eu le temps de penser à ça. J’avais le relais 20 minutes plus tard.»

Pour sa part, Hamelin en est à ses quatrièmes et derniers Jeux en carrière. Il a terminé en neuvième position lors du 1500 m, samedi. Il n’est qu’à une médaille d’égaler la marque canadienne de Marc Gagnon et François-Louis Tremblay en patinage courte piste, et à deux médailles de rejoindre Cindy Klassen et Clara Hughes en tant qu’athlètes le plus décorés de l’histoire du Canada aux Olympiques.

Âgé de 33 ans, Hamelin a gagné le bronze au 1000 m aux derniers Championnats du monde. Mardi, il a été patient derrière le Chinois Dajing Wu avant de finalement gagner sa course.

«Je savais qu’à la vitesse où le Chinois allait, il allait éventuellement perdre de l’énergie et ouvrir son tracé, a expliqué Hamelin. J’ai profité de l’occasion quand elle s’est présentée. J’ai pris la place et après, c’était mission accomplie.»

Pour sa part, Girard a pris le quatrième rang lors du 1500 m, samedi. Il a gagné l’argent et le bronze au 1000 m sur le circuit de la Coupe du monde cet automne.

«J’ai exécuté le plan comme il le fallait, a-t-il souligné Je n’ai rien à dire. (…) Mes repères sont encore là pour le 1000 m. On avance à la prochaine ronde.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!