PYEONGCHANG, Corée, République de — John Morris, Kaitlyn Lawes et Alex Gough ont écrit une page d’histoire des Jeux olympiques d’hiver pour le Canada, mardi.

Morris et Lawes ont défait les champions du monde en titre, les Suisses Jenny Perret et Martin Rios, 10-3 en six bouts pour mettre la main sur la toute première médaille d’or du curling double mixte. Gough a quant à elle permis au Canada de remporter la première médaille de son histoire en luge, quand elle a terminé troisième de l’épreuve féminine.

La paire canadienne a ainsi remporté une deuxième médaille d’or olympique. Morris était le second de Kevin Martin lorsqu’il a enlevé le titre olympique chez les hommes en 2010, tandis que Lawes était membre de l’équipe de Jennifer Jones, qui a raflé l’or au tournoi féminin en 2014.

La patineuse sur courte piste Kim Boutin a gagné l’autre médaille canadienne à Pyeongchang mardi, terminant troisième du 500 m. Boutin a croisé le fil d’arrivée en quatrième place, mais elle a gagné une place à la suite de la disqualification de la Sud-Coréenne Minjeong Choi.

Ces trois médailles portent le total du Canada à 10 jusqu’ici: trois d’or, quatre d’argent et trois de bronze.

Le Canada a aussi signé une deuxième victoire d’affilée au hockey féminin, 4-1 face à la Finlande. Le prochain duel pourrait bien être un aperçu du match pour la médaille d’or, puisque les Canadiennes feront face aux Américaines, jeudi. Ces dernières ont vaincu l’équipe des athlètes olympiques de Russie 5-0 dans l’autre duel au programme, mardi.

Rédemption pour Gough

Après une décevante quatrième place à Sotchi, Gough est passée par des moments bien stressants avant de confirmer sa médaille historique. Elle occupait la troisième place quand l’Allemande Tatjana Huefner, deuxième jusque-là, a amorcé sa dernière descente. C’est une erreur de l’Allemande qui a finalement propulsé la Canadienne sur le podium.

L’Allemande Natalie Geisenberger (3:05,232) a défendu avec succès son titre olympique, devant sa compatriote Dajana Eitberger (3:05,599). Gough a suivi 45 millièmes plus loin.

«(Je suis) exaltée. Je suis sur un nuage, a lancé Gough. Surtout après avoir vécu l’amère déception de me retrouver derrière (Eitberger) et sans doute en quatrième place encore une fois, de voir ce revirement de situation et me retrouver avec une médaille est tout simplement extraordinaire.»

À ses deuxièmes Jeux olympiques, Kimberley McRae, de Calgary, a obtenu la cinquième place en 3:05,878, tandis que Brooke Apshkrum, aussi de Calgary, a fini 13e, en 3:07,102.

Boutin: un baume à journée difficile

Boutin a appris qu’elle venait de monter sur le podium alors qu’elle se trouvait déjà en bordure de piste. Elle semblait médusée quand elle a pris connaissance de la décision.

«Je suis vraiment contente. J’ai fait un super départ, ce qui est ma marque de commerce. Après, je ne me souviens plus vraiment de la course, mais il s’est produit plein de choses. Je suis vraiment contente de ce que j’ai fait. Il y a eu beaucoup de travail et je suis très fière.»

La médaille de bronze octroyée à Boutin est venue mettre un baume à une journée difficile pour les Canadiennes en courte piste.

Marianne St-Gelais, à ses derniers JO, a été disqualifiée pour avoir nui à la progression de la Néerlandaise Yara van Kerkhof, alors que les deux patineuses luttaient pour leur position, après avoir été pénalisée pour un faux départ, qui l’a surprise.

«C’est comme ça, c’est la vie. Même si on regarde les images ou si on essaie de tourner la scène 14 000 fois, le résultat ne va pas changer. On passe à autre chose et il y aura autre chose.»

La patineuse de 27 ans fera équipe avec Boutin, Jamie MacDonald et Kasandra Bradette pour le relais 3000 m. St-Gelais a mis la main sur l’argent de cette épreuve lors des deux derniers JO.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!