PYEONGCHANG, Corée, République de — Le Japonais Yuzuru Hanyu a inscrit son nom à l’histoire olympique avec une grande performance lors du programme libre en patinage artistique aux Jeux de Pyeongchang, samedi.

À Gangneung, Hanyu est devenu le premier patineur à conserver son titre olympique depuis Dick Button en 1952, après avoir régné à Sotchi en 2014.

«C’est le plus beau jour de ma carrière, a t-il dit. Mes larmes venaient du coeur. Heureux, c’est vraiment le mot qui me décrit le mieux.»

Hanyu a résisté à son compatriote Shoma Uno et à l’Espagnol Javier Fernandez.

En ski alpin, la Tchèque Ester Ledecka a causé une énorme surprise en remportant le super-G. À Jeongseon, elle ne pouvait tout simplement pas croire à sa victoire.

Son chrono de 1:21,11 a éclipsé d’un seul centième de seconde l’Autrichienne Anna Veith, qui était championne olympique en titre. Ledecka était assurément une négligée, partageant son temps entre le ski alpin et le surf des neiges.

«’Est-ce une erreur? Ils vont changer le temps. Ça ne va pas tarder et ils vont ajouter des secondes’ – c’est la première chose qui m’a traversé l’esprit», a confié la gagnante.

L’Américaine Lindsey Vonn a fini dans une impasse en sixième place. Elle a qualité le résultat de Ledecka de «vraiment stupéfiant», un sentiment généralisé.

Sarah Hoefflin de la Suisse a prévalu en slopestyle, la Norvège s’est imposée au relais féminin, en ski de fond, et la Slovaque Anastasiya Kuzmina a remporté le 12,5 km départ de masse, au biathlon.

Au Parc à neige Phoenix, Hoefflin a battu sa compatriote Mathilde Gremaud avec un score de 91,20 en dernière descente. La Britannique Isabel Atkin a obtenu le bronze.

La Canadienne Dara Howell, reine de Sotchi, a vu sa journée se terminer avec deux chutes en qualifications.

En ski de fond féminin, Marit Bjoergen, de la Norvège, est désormais à égalité au sommet de l’histoire avec 13 médailles lors de Jeux olympiques d’hiver, ayant aidé les siennes à remporter le relais.

Elle a rejoint un compatriote, le biathlète Ole Einar Bjoerndalen. Bjoergen aura la chance de le dépasser lors du relais en sprint, ou bien lors du 50 km.

«Je ne pense pas à ce genre de choses en ce moment, a dit Bjoergen, 37 ans. Je me concentre seulement sur une course à la fois. Je crois que je vais regarder tout ça une fois les Olympiques conclus.»

La Suède s’est classée deuxième, devant les athlètes olympiques de la Russie.

Kuzmina a atteint 19 cibles sur 20, battant la Bélarusse Darya Domracheva par 18,8 secondes.

Les trois médailles slovaques de ces Jeux ont été l’oeuvre de Kuzmina, qui avait mérité deux fois l’argent, avant samedi.

La Norvégienne Tiril Eckhoff a obtenu le bronze. L’Allemagne Laura Dahlmeier, vue comme la favorite, n’a terminé que 16e.

La Britannique Lizzy Yarnold est restée championne olympique du skeleton, méritant une première victoire internationale en trois ans.

Avec un chrono de 3:27,28, elle a prévalu par près d’une demi-seconde devant Jacqueline Loelling, de l’Allemage. Le podium a été complété par Laura Deas, compatriote de Yarnold.

Yarnold est la première à gagner plus d’une médaille en skeleton féminin aux Jeux. Avant samedi, elle n’avait pas triomphé depuis les Mondiaux de 2015.

Dans le tournoi de hockey masculin, Ilya Kovalchuk a signé deux buts qui ont fait mal et les athlètes olympiques de la Russie ont surclassé les État-Unis, 4-0.

Les Américains vont devoir prendre part à la ronde de qualification, mardi. Premiers du groupe B, les athlètes olympiques de la Russie passent directement en quarts de finale, mercredi.

Ryan Zapolski a permis quatre buts en 26 tirs dont les filets de Kovalchuk, en fin de deuxième tiers et en début de troisième vingt. Kovalchuk a été l’auteur de 417 buts dans la Ligue nationale, avec Atlanta et le New Jersey.

Nikolai Prokhorkin a réussi les autres buts des vainqueurs, tandis que Vasily Koshechkin a fait 29 arrêts.

Les Slovènes ont battu les Slovaques, 3-2. Plus tôt dans la journée, la Suisse a dominé la Corée du Sud, 8-0.

Au hockey féminin, les athlètes olympiques de la Russie ont battu les Suisses, 6-2, puis la Finlande a eu raison de la Suède, 7-2.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!