Dmitri Lovetsky Dmitri Lovetsky / The Associated Press

PYEONGCHANG, Corée, République de — Les États-Unis disputeront la médaille d’or au hockey féminin pour la troisième fois d’affilée aux Jeux olympiques.

Les Américaines sont de retour en finale grâce à leur victoire de 5-0 aux dépens de la Finlande, lundi, en demi-finales. Les quadruples championnes en titre du Canada les y attendent, en vertu de leur victoire de 5-0 contre les athlètes olympiques de Russie.

«C’est honnêtement un rêve devenu réalité, a déclaré l’attaquante américaine Hilary Knight. C’est la plus grande scène au monde. C’est le match que vous voulez disputer. C’est le match dont nous avons rêvé et c’est énorme d’avoir une autre occasion d’être en finale.»

Les États-Unis ont remporté la première médaille d’or en hockey féminin aux Jeux de Nagano, en 1998, mais les Canadiennes ont remporté toutes les autres depuis.

En bobsleigh à deux, les Canadiens Justin Kripps et son freineur Alex Kopacz ont terminé en première place dans une rare égalité avec les Allemands Francesco Friedrich et Thorsten Margis en 3:16,86. Les Lettons ont remporté la médaille de bronze, à cinq centièmes des vainqueurs.

Plus tôt, les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir ont amélioré leur propre record lors de leur programme court en danse sur glace pour prendre une option sur la médaille d’or en patinage artistique. Les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, leurs grands rivaux, ont surmonté une mésaventure lorsque l’agrafe de l’encolure du costume de la Française s’est détachée.

Les Américains Madison Hubbell et Zachary Donohue sont troisièmes.

La danse libre sera présentée mardi, heure de Corée.

Controverse

Le contrôle de dopage positif du médaillé de bronze en curling Alexander Krushelnitsky pourrait par ailleurs empêcher la Russie d’être réintégrée avant la fin des Jeux d’hiver.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé, lundi, dans un communiqué qu’il avait «entamé une procédure impliquant» Krushelnitsky, qui a terminé troisième en double mixte avec son épouse, Anastasia Bryzgalova.

Le porte-parole du CIO, Mark Adams, a reconnu qu’un contrôle positif pourrait empêcher l’équipe russe bannie de défiler sous son drapeau national lors de la cérémonie de clôture.

Les athlètes russes participent à ces Jeux olympiques sous la dénomination d’«athlètes olympiques de Russie». Le CIO a en effet suspendu le comité olympique russe l’année dernière dans la foulée du vaste programme de dopage institutionnalisé aux Jeux de Sotchi en 2014, mais a permis à 168 athlètes de concourir sous des uniformes neutres et sans le drapeau national russe.

La spectaculaire épreuve de big air en surf des neiges chez les dames a fait ses débuts olympiques. Les planchistes ont tiré profit du beau temps pour faire le spectacle. Les conditions offraient tout un contraste avec celles qui ont prévalu lors de l’épreuve de slopestyle plus tôt lors des Jeux.

«Tout le monde s’est montré à son mieux, a confié l’Autrichienne Anna Gasser, qui s’est imposée en qualifications et qui sera la dernière à s’exécuter en finale, vendredi. Et c’est ce dont nous avions toutes besoin après le slopestyle. C’est une bonne journée pour le surf des neiges féminin.»

Plus de médailles

Les autres médailles d’or de la journée à été attribuées à la Norvège, au saut à ski et au 500 m masculin à la longue piste. La Norvège vient d’ailleurs en tête des classements des médailles, avec 11 médailles d’or et 28 au total.

Le Norvégien Havard Lorentzen a établi une nouvelle marque olympique en longue piste, bouclant le 500 m en 34,41 secondes, un centième devant le Sud-Coréen Min Kyu Cha. Le bronze est allée au Chinois Tingyu Gao (34,65).

La Norvège a ensuite ajouté une autre médaille d’or à sa fiche à l’épreuve par équipe du saut à ski, avec un pointage de 1098,5. Elle a devancé les champions olympiques en titre de l’Allemagne par 22,8 points.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!