MONTRÉAL — Voici cinq moments marquants du match disputé lundi soir au Centre Bell entre les Flyers de Philadelphie et le Canadien de Montréal.

Un trop-plein de frustration?

On ne sait trop si la frustration des dernières semaines avait besoin d’être évacuée, mais toujours est-il que Max Pacioretty s’est fâché alors qu’il n’y avait que 31 secondes d’écoulées à la première période. Après avoir été pris en défaut pour avoir fait trébucher, Pacioretty a été impliqué dans une escarmouche avec le défenseur Shayne Gostibehere, qui n’avait pas aimé ce qu’il avait vu de la part du capitaine du Canadien. Pacioretty a écopé une pénalité mineure pour rudesse tout comme Gostibehere. Les Flyers ont cependant été incapables de décocher un seul tir vers Charlie Lindgren.

Petr Mrazek peu occupé en première

Les souvenirs que Petr Mrazek pouvait avoir de Montréal n’étaient sans doute pas très bons, lui qui avait été victime de cinq buts sur 25 tirs, le tout en 33 minutes de jeu dans une défaite de 10-1 des Red Wings de Detroit le 2 décembre. Lundi soir, ses coéquipiers des Flyers de Philadelphie lui ont rendu la tâche facile pendant la première période, lors de laquelle il a fait face à seulement trois rondelles. Il a tout de même dû se montrer alerte devant Nicolas Deslauriers, bloquant un tir du bout du patin gauche pendant la cinquième minute de jeu.

Lindgren se distingue coup sur coup

À son premier match dans la Ligue nationale de hockey en quelque trois mois, Charlie Lindgren a été testé à quelques reprises pendant les 20 premières minutes du match. Le plus sérieux est venu lors de tirs consécutifs de la part de Sean Couturier et Travis Konecny alors qu’il restait un peu moins de quatre minutes à jouer au premier vingt.

Le Canadien sort de sa torpeur en deuxième

Après une première période où ils ont été plutôt amorphes, les joueurs du Canadien ont affiché un peu plus d’énergie. Graduellement, ils ont pu faire sentir leur présence autour de Petr Mrazek et ont obtenu quelques chances intéressantes de briser l’impasse de 0-0, notamment grâce à Artturi Lehkonen et à Victor Mete dans un intervalle d’environ une minute, puis lors d’une punition mineure à Ivan Provorov au point de rattraper les Flyers au chapitre des tirs aux buts avant la fin de la période médiane. Mrazek a d’ailleurs réalisé le bijou de la soirée, jusque-là, en volant un but certain à Paul Byron qui avait réussi à se présenter seul devant lui après une belle passe de Phillip Danault lors d’un deux contre un.

Couturier met fin au débat en fusillade

Sean Couturier a réussi le but vainqueur au sixième tour. Les seuls marqueurs de la fusillade ont été Paul Byron, en deuxième ronde, puis Jakub Vorack, au troisième tour. Couturier a fait mouche en fusillde pour la première fois cette saison, en trois occasions. Combiné au revers des Capitals à Columbus, le gain des Flyers, un sixième de suite, leur permet d’accéder au premier rang de la section Métropolitaine.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!