NEW YORK — L’Association américaine de tennis (USTA) honorera Althea Gibson en érigeant une statue à son effigie sur le site des Internationaux des États-Unis.

Cette statue de la première Afro-Américaine à remporter le titre des Championnats nationaux des États-Unis — l’ancêtre des Internationaux des États-Unis — sera installée au Centre national de tennis Billy Jean King.

Gibson a remporté les Nationaux américains et Wimbledon en 1957 et 1958.

Dans un communiqué, la présidente de l’USTA, Katrina Adams, a qualifié Gibson, qui a aussi remporté les Internationaux de France en 1956, de «Jackie Robinson du tennis».

King a dit de la gagnante de 11 titres du Grand Chelem qu’elle est un «trésor américain» qui a «ouvert les portes pour les générations à venir».

Une statue d’Arthur Ashe a été dévoilée à Flushing Meadows en 2000. L’USTA n’a pas encore choisi le sculpteur qui immortalisera celle qui est décédée à l’âge de 76 ans, en 2003.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!