SCOTTSDALE, Ariz. — Hunter Pence a un élan au bâton particulier et une façon unique de relayer. Il sort du lot et il en est fier. On le croirait sorti du champ gauche – sa position cette année, en fait.

En 11 saisons dans les majeures, il n’a jamais amorcé de match à cet endroit. Mais rassurez-vous: Pence accepte avec plaisir d’apprendre une nouvelle position, suite à l’arrivée avec les Giants d’Andrew McCutchen, le nouveau voltigeur de droite.

Austin Jackson, Gregor Blanco et Gorkys Hernandez devraient se partager la tâche au champ centre.

Pour certains joueurs, changer de position pourrait être un peu comme une visite chez le dentiste.

Pence a une belle feuille de route dans les grandes ligues, lui qui a été membre de deux équipes championnes et de trois équipes d’étoiles. Mais depuis qu’on lui a appris qu’il passait au champ gauche, son enthousiasme est rayonnant.

«C’est ‘le fun’. C’est un peu comme une toute nouvelle perspective, a dit Pence. Ça donne un angle nouveau et c’est un plaisir à découvrir, vraiment.»

Pence a disputé un premier match en Ligue des cactus dimanche et il a paru très à l’aise, les Cubs frappant plusieurs coups sûrs en sa direction.

«Si vous le regarder attraper des ballons à l’entraînement, il fait les bons pas et il prend les bonnes trajectoires, fait remarquer l’instructeur de banc des Giants, Hensley Meulens. Il a de très bons instincts comme voltigeur. Je pense que ça va bien se passer.»

Pence est non seulement partant pour le changement, il est disposé à aider McCutchen, un ancien voltigeur de centre, à s’acclimater au champ droit. Il n’a joué que quelques matches à cet endroit l’an dernier, et il doit se familiariser avec le AT&T Park.

«On jase des vents et du terrain comme tel, a dit Pence. Il a de l’expérience pour savoir où se placer, anticiper les rebonds contre la clôture, ce genre de choses. Mais à San Francisco, c’est le vent qui est capricieux.»

Pence dit être revigoré par la transition au champ gauche.

«Il faut étudier tous les stades, toutes leurs particularités, mentionne t-il. J’y prends du plaisir. C’est fascinant d’avoir un nouveau point de vue sur le jeu.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!