Jens Meyer Jens Meyer / The Associated Press

ZURICH — La FIFA a donné le feu vert aux reprises vidéo, samedi, pavant la voie à leur utilisation lors du Mondial, qui débute en juin.

Un comité a voté à l’unanimité en faveur d’ajouter des officiels qui auront recours aux reprises (VAR), malgré des résultats mitigés à la suite d’essais pendant des matches de haut niveau.

Pour leur intégration à la Coupe du monde, on s’attend à une décision le 16 mars, lors d’une réunion de la FIFA qui sera menée par son président, Gianni Infantino.

Le Mondial va débuter le 14 juin, en Russie. Infantino mentionne depuis longtemps que la technologie doit y avoir sa place.

Les reprises vidéo peuvent renverser des «erreurs claires et évidentes» et des «incidents sérieux» ratés par les arbitres concernant les buts, les penaltys, les cartons rouges et les erreurs sur la personne.

Infantino admet des lacunes dans le système. En 18 mois d’essais, les révisions ont été plus longues qu’anticipé, et les communications à l’intérieur du stade ont souvent été peu claires. Certains entraîneurs, joueurs et partisans ne sont pas gagnés à la cause.

Il reste que la FIFA doit «avoir comme ambition de s’approcher de la perfection», selon Infantino.

La Bundesliga et la Serie A, en Allemagne et en Italie, font partie des circuits où se sont déroulés les essais.

«Il faut que ce soit plus rapide et mieux relayé, a dit Martin Glenn, le numéro 1 de la F.A., au Royaume-Uni. La foule n’est pas certaine de ce qui se passe.»

Il n’y aura pas de reprises en Ligue des champions la saison prochaine, et la Premier League est elle aussi en mode attente. On veut voir si le système se révèle essentiel.

Une technologie portant sur la ligne de but a été utilisée lors de la Coupe du monde de 2014. Les arbitres recevaient un signal de oui ou non sur leurs montres pour savoir si un ballon avait franchi la ligne ou pas, après une révision où on consultait divers angles de caméra. Cette technologie est en vigueur à l’Euro et en Premier League.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!