Jacques Boissinot/The Canadian Press Françoise Abanda

MONTRÉAL — Le stade Uniprix sera le site de la rencontre de barrage pour le Groupe mondial II de la Fed Cup de tennis alors que le Canada affrontera l’Ukraine les 21 et 22 avril.

Il s’agira donc d’un retour à Montréal pour la Fed Cup après le succès du duel présenté à pareille date l’an dernier.

Le Canada avait alors surpris le Kazakhstan 3-2 pour conserver sa place dans le Groupe mondial II.

L’enjeu sera le même cette année, face à une nation qui occupe le 15e rang au classement mondial, trois échelons devant le Canada. De plus, l’Ukraine pourrait compter en ses rangs Elina Svitolina, détentrice du quatrième rang mondial.

Svitolina n’a toutefois pas participé à la dernière rencontre de son équipe.

Le perdant sera relégué aux compétitions de zone.

«Nous sommes heureux de pouvoir revenir jouer à la maison, dans un lieu que toutes les joueuses connaissent bien puisqu’il s’agit de notre Centre national d’entraînement, a fait savoir Sylvain Bruneau, capitaine de l’équipe canadienne de la Fed Cup, par voie de communiqué.

«Après avoir joué sur la route devant une foule partisane de plusieurs milliers de personnes en Roumanie, nous serons heureux d’avoir les spectateurs de notre côté cette fois puisque c’est toujours un avantage non négligeable. Peu importe les joueuses qui représenteront l’Ukraine, nous nous concentrerons sur notre préparation et sur notre mission, soit celle de conserver notre place parmi les 16 meilleures nations du monde.»

Les 3 et 4 février derniers, une jeune équipe canadienne s’est inclinée face à la Roumanie, qui misait sur plus d’expérience. Le Canada était représenté par les Ontariennes Bianca Andreescu, Carol Zhao, Gabriela Dabrowski et Katherine Sebov.

Les Montréalaises Eugenie Bouchard et Françoise Abanda avaient fait l’impasse sur la dernière rencontre, mais pourraient se libérer pour le rendez-vous contre l’Ukraine.

Les formations des deux équipes seront annoncées au mois d’avril.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!