Joe Burbank Joe Burbank / The Associated Press

ORLANDO, Fla. — L’avenir de Tiger Woods semble rose si le passé est garant de l’avenir.

Le prochain arrêt de Woods dans son improbable retour à la compétition après quatre ans de problèmes au dos est l’Invitation Arnold-Palmer, un tournoi qu’il a remporté huit fois — et qui lui a souvent servi de tremplin après un retour au jeu.

Après neuf mois de guérison après une opération à un genou, Woods avait signé une victoire à Bay Hill par un coup devant Sean O’Hair en 2009. Puis, après une séquence de deux ans sans victoire à la suite du dévoilement de ses problèmes à l’extérieur des terrains de golf, Woods avait finalement retrouvé le sentier de la victoire à Bay Hill en s’imposant par cinq coups devant Graeme McDowell en 2012.

Il y a six mois, Woods n’était pas certain de pouvoir golfer à nouveau à un haut niveau. Maintenant, il est le favori des preneurs au livre à Bay Hill. Ce revirement de situation est en partie dû à sa deuxième position le week-end dernier à Innisbrook, quand il a raté un long roulé pour un oiselet au dernier trou, ce qui aurait forcé la présentation d’une prolongation.

Il semble plus près que jamais de soulever un autre trophée. Et il semble toujours trouver le moyen de gagner à Bay Hill.

Si seulement c’était si simple.

«Mes huit victoires ici ne veulent pas dire que je suis assuré de gagner cette semaine, a rappelé Woods. Il y a beaucoup de travail à faire.»

Au moins, il connaît très bien le parcours, même s’il ne l’a pas foulé lors des cinq dernières années.

Marc Leishman est le champion en titre du tournoi, mais Woods l’est aussi d’une certaine manière. Woods avait gagné par deux coups devant Justin Rose à son dernier passage à Bay Hill en 2013, une victoire qui lui avait permis de retrouver le premier échelon du classement mondial.

Woods occupe maintenant le 149e échelon, ce qui n’est pas mauvais quand on pense qu’il était 1199e au monde, il y a cinq tournois.

C’est la première fois que Woods est favori pour remporter un tournoi de la PGA depuis celui de Torrey Pines en 2014.

«On répète que c’est étonnant, mais il faut se rappeler que l’on parle de Tiger Woods», a déclaré Jason Day.

Day et Hideki Matsuyama joueront en compagnie de Woods lors des deux premières rondes. Rory McIlroy a récemment affirmé que les distractions autour de Woods lui coûtaient un demi-coup par ronde. Day voit les choses autrement, lui qui soutient que Woods est à son meilleur quand il est sous les projecteurs.

«Beaucoup de personnes sont excitées de voir Tiger retrouver sa forme d’antan et je crois que les prochains jours seront intéressants, a dit Day. Ils sont tous ici pour le voir jouer et c’est correct. De mon côté, je vais simplement garder la tête basse et faire mon travail.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!