Jacques Boissinot Jacques Boissinot / La Presse Canadienne

QUÉBEC — De retour au Québec lundi, après plusieurs mois loin des siens, Alex Harvey dresse un bilan positif de sa saison.

Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a inscrit son plus haut total de points en carrière à la Coupe du monde.

«J’ai terminé au quatrième rang au cumulatif. La compétition était très relevée cette année. C’est souvent le cas dans une année olympique», a-t-il mentionné.

Le sportif est évidemment revenu sur les Jeux olympiques de Pyeongchang où il a, entre autres, pris le quatrième rang au 50 km, un résultat difficile à avaler au départ pour lui.

Mais en prenant du recul, Harvey a réalisé qu’il a signé l’une de ses meilleures performances physiques en carrière.

«C’était épuisant pour tout le monde. Cela me donne beaucoup de satisfaction d’avoir pu me battre jusqu’à la fin.»

Cela dit, il a admis que son objectif premier était de ramener une médaille au pays.

«Oui, le résultat est décevant, mais tout ce que nous avons été en mesure de faire demeure très satisfaisant. La médaille aurait été un bonus, mais ce n’est pas la fin du monde», a-t-il fait valoir.

Sans l’affirmer avec certitude, les chances de le voir poursuivre un cycle olympique de quatre ans sont minces.

«Je mets l’accent sur l’an prochain. La porte n’est pas complètement fermée, mais je trouve cela très difficile d’être parti aussi longtemps (quatre mois). J’adore la compétition, mais l’éloignement est ardu», a affirmé celui qui souhaite terminer son cours en droit.

En ce qui concerne la Coupe du monde, le skieur a conclu l’année en décrochant une deuxième place, et ce, même s’il a été malade après les Jeux olympiques.

«C’est encourageant de bien performer sur le site où auront lieu les championnats du monde de l’an prochain.»

Il a ajouté du même souffle que la passion pour son sport l’anime toujours et il a l’intention de continuer à se battre. Harvey désire défendre son titre de champion du monde aux 50 km et il attend avec impatience les finales sur les Plaines d’Abraham à Québec, en mars 2019.

Harvey continuera de skier jusqu’à la fin du mois. Par la suite, il prendra un peu de temps avec ses amis, sa famille et sa conjointe.

«J’irai probablement passer un peu de temps à la plage.»

Rencontré avant l’arrivée d’Alex, Pierre Harvey n’était pas peu fier des performances de son fils lors de la dernière année.

«Il a connu une excellente saison. Alex a été en mesure de progresser jusqu’aux Jeux olympiques, a dit le paternel. C’est sûr que cela fait de la peine de voir qu’il ne soit pas revenu avec une médaille. Cependant, peu d’athlètes, même les meilleurs au monde, réussissent à grimper sur le podium à cette compétition. Cette performance n’enlève rien à la belle carrière qu’il connaît depuis longtemps.»

Pierre Harvey croit qu’Alex continuera de progresser et il estime qu’il pourra de nouveau tirer son épingle du jeu en 2018-2019.

Son souhait ? «Je veux qu’il continue d’avoir du plaisir à pratiquer sa discipline.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!