TORONTO — L’Association des joueurs de la Ligue canadienne de football (AJLCF) a déposé un grief contre le circuit Ambrosie au sujet de la sécurité des joueurs et de la rééducation.

Dans ce grief, dont le dépôt a été annoncé par communiqué mercredi, le syndicat allègue que la LCF et ses clubs «ont choisi de ne pas remplir leurs obligations de s’occuper des joueurs subissant des blessures nécessitant une longue rééducation, malgré leurs responsabilités».

L’AJLCF ajoute qu’elle a déposé ce grief au nom de tous les joueurs actifs et de tous les anciens joueurs qu’elle a représentés.

Ce grief survient moins d’une semaine après que la Cour suprême du Canada eut refusé d’entendre la poursuite déposée par l’ex-joueur du circuit Arland Bruce III contre la LCF et son ex-commissaire Mark Cohon en lien avec des commotions cérébrales subies par Bruce.

Cette décision a elle-même été rendue après que deux tribunaux de la Colombie-Britannique eurent rejeté la poursuite, précisant que la Cour suprême avait déjà statué que des employés syndiqués doivent soumettre leur cas au processus de grief et d’arbitrage de leur convention collective.

Les avocats de Bruce ont argué que la convention collective de la LCF est inhabituelle puisque les athlètes négocient individuellement leur salaire, n’ont pas d’assurance invalidité à long terme, sont exclus de règles de santé et de sécurité au travail et n’ont pas droit aux compensations de travailleurs.

Ils comptent d’ailleurs porter la cause de Bruce en appel.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!