MONTRÉAL — Russell Martin souhaite voir «le plus de gens possible» au Stade olympique pour les deux matchs préparatoires des Blue Jays de Toronto, lundi et mardi prochains, afin d’envoyer le message le plus fort possible aux autorités du Baseball majeur.

«C’est une question de force du nombre, a déclaré Martin au cours d’une téléconférence, même si le relationniste des Jays ne souhaitait pas que l’avenir du baseball à Montréal soit abordé. Plus il y aura de monde, plus ça enverra un message fort au Baseball majeur, que ça démontrera tout l’engouement.»

Il appert toutefois que les quelque 50 000 spectateurs qui y assisteront représentent déjà un «message fort» aux yeux du Baseball majeur, selon John McHale fils, vice-président administration de la MLB.

«Je pense qu’une moyenne de 25 000 spectateurs par rencontre, c’est tout un signal», a-t-il déclaré au cours d’une entretien téléphonique avec La Presse canadienne.

Jacques Aubé, vice-président exécutif et chef de l’exploitation d’evenko, promoteur des deux rencontres face aux Cardinals de St. Louis, a confirmé mardi que déjà plus de 40 000 billets avaient trouvé preneurs et qu’il visait «25 000, voire 30 000 spectateurs» par rencontre.

Pour McHale, ces chiffres représenteraient une excellente nouvelle.

«Toutes les équipes des Majeures attirent de moins bonnes foules les lundis et mardis en saison régulière. Alors 25 000 spectateurs pour des rencontres préparatoires qui n’impliquent pas un club montréalais, c’est très bien.»

Le receveur québécois a moussé l’événement en rappelant que Marcus Stroman sera le partant pour le match de lundi.

«Stroman, c’est l’un des meilleurs lanceurs dans la ligue et sûrement l’un des plus divertissants, a-t-il dit de Dunedin, en Floride, avant que les Jays affrontent les Phillies de Philadelphie, dans la Ligue des Pamplemousses. C’est un gars qui s’alimente de l’énergie de la foule. Avec une bonne foule, on aura un Stroman énergique. C’est un gars amusant à regarder.

«J’espère que les gens achèteront leurs billets à la dernière minute comme moi je le fais, mais c’est certain que de jouer un lundi et un mardi, ça n’aide pas, a-t-il ajouté. En jouant devant plus de monde, on a une meilleure ambiance.»

Une meilleure campagne

Ennuyé par les blessures une grande partie de la dernière campagne, Martin souhaite évidemment rebondir cette saison. Pour ce faire, il a modifié son entraînement au cours de l’hiver et il se présentera avec une dizaine de livres de plus sur les losanges.

«Il y a deux ans, j’étais trop maigre, a-t-il noté. Là, je vais jouer autour de 215 livres. Je me sens très bien, je suis en grande forme physiquement et je ne souffre d’aucune blessure.»

Afin de maximiser ses performances, Martin souhaiterait voir son utilisation modifiée, en disputant deux matchs sur trois derrière le marbre et l’autre à l’avant-champ.

«C’est ce qui s’était produit à ma deuxième saison à Pittsburgh et j’avais été en grande forme toute la campagne.»

Il avait d’ailleurs connu l’une de ses meilleures saisons en carrière avec des moyennes de ,290/,402/,430. Même s’il avait été limité à 111 rencontres, il avait frappé 11 circuits et 20 doubles en plus de produire 67 points, des chiffres qui lui avaient permis de terminer au 13e rang du scrutin du joueur par excellence de la Nationale.

Martin se dit d’ailleurs très à l’aise au troisième coussin.

«Ma préparation est mieux cette année, car j’y ai déjà joué quelques matchs. J’ai même amorcé une rencontre au troisième, alors que dans une autre, j’ai joué derrière le marbre quelques manches avant de me retrouver à l’avant-champ, a-t-il rappelé. L’an dernier, nous avions besoin de mon coup de bâton dans la formation, surtout avec Josh Donaldson qui était blessé pendant ce temps-là. Je suis capable de relever ce défi. C’est vraiment une position où je suis confortable. La transition du marbre vers le troisième-but est plutôt naturelle pour moi.»

Quant aux Jays, il estime que la clé du succès sera l’état de santé de leurs lanceurs partants.

«L’an dernier, nous avons perdu (Aaron) Sanchez une partie de la saison. Et nous avons utilisé tout simplement trop de joueurs. Il faut garder nos joueurs clés en santé. Si on fait ça, on va avoir des bonnes chances, car en santé, notre club est parmi les meilleurs de la ligue, d’après moi.»

Après leurs deux matchs face aux Cardinals, les Jays amorceront leur saison à domicile jeudi le 29 mars, avec une série de trois rencontres contre les Yankees de New York.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!