Paul Chiasson/La Presse canadienne Jennifer Jones, avec la coupe, et Kaitlyn Lawes

NORTH BAY, Ont. — La Canadienne Jennifer Jones a décroché l’or en battant la Suédoise Anna Hasselborg 7-6 au 11e bout au championnat mondial de curling féminin, dimanche.

Jones a réussi à inscrire un point lors du bout supplémentaire pour mettre la main sur le titre mondial. Hasselborg a tenté de déloger la pierre, postée dans la maison, lors de son dernier coup, mais a complètement raté sa manoeuvre.

Cette victoire a complété le parcours parfait de la formation canadienne, composée de Jones, Kaitlyn Lawes, Jill Officer, Dawn McEwen, invaincue en 14 matchs.

Le Canada a terminé les rondes préliminaires avec 12 victoires et a eu le dessus face au quatuor américaine mené par Jamie Sinclair en demi-finale.

Alors que le pointage était égal 4-4 au neuvième bout, Jones a fait monter sa pierre pour se donner une avance de deux points. Hasselborg a toutefois répliqué au 10e bout en ajoutant également deux points au tableau indicateur, forçant la tenue d’un bout supplémentaire.

Hasselborg a remporté la médaille d’or lors des Jeux de Pyeongchang le mois dernier. Jones a quant à elle décroché l’or olympique à Sotchi, en 2014.

Les deux équipes se sont livré une chaude lutte et aucune d’entre elles n’est parvenue à inscrire un point lors des trois premiers bouts. Hasselborg a raté une tentative de gel au quatrième bout et Jones en a profité pour prendre les devants 2-0.

Les Suédoises ont par la suite bénéficié d’un triplé au bout suivant pour dérober l’avance 3-2 et ont continué d’appliquer de la pression au sixième bout, alors que le Canada avait le marteau. Jones a toutefois profité de la bourde commise par Hasselborg lors de son dernier lancer pour inscrire deux autres points.

Les Canadiennes ont limité leurs adversaires à un seul point au septième bout pour conserver l’égalité.

Un peu plus tôt, la Russe Victoria Moiseeva a quant à elle mérité le bronze en battant l’Américaine Jamie Sinclair.

Sinclair a un peu trop appuyé son dernier lancer, accordant à Moiseeva la brèche pour une récolte décisive de deux points.

Championne mondiale en 2008, Jones, originaire du Manitoba était à sa sixième présence à l’événement. Elle a obtenu le bronze en 2010 et l’argent en 2015.

Seule Anette Norberg, de la Suède, a réussi l’exploit de tout rafler en Olympiade et au championnat mondial la même année. C’est arrivé en 2006.

Les Canadiennes dominent avec 16 médailles d’or au championnat mondial. En deuxième place se trouve la Suède, couronnée huit fois.

Brad Gushue, de St. John’s, va représenter le pays au championnat mondial masculin à Las Vegas, à compter de samedi.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!