ANAHEIM, Calif. — Même si les Sharks de San Jose et les Ducks d’Anaheim sont régulièrement invités à la grande danse printanière dans la LNH depuis 15 ans, les rivaux californiens ne se sont affrontés qu’une seule fois en séries éliminatoires avant cette semaine.

La série de premier tour au printemps 2009 a enseigné de précieuses leçons aux vétérans dans chacun des vestiaires. Les Ducks, huitièmes dans l’Ouest, ont éliminé les favoris, les Sharks, en six matchs âprement disputés. Cette série a culminé avec la victoire à domicile des Ducks, acquise après que Ryan Getzlaf et Joe Thornton eurent laissé tomber les gants dès la mise en jeu initiale.

Getzlaf, Corey Perry et François Beauchemin portent toujours l’uniforme des Ducks, tandis que Marc-Édouard Vlasic et Joe Pavelski sont toujours vêtus du gilet sarcelle. Lorsque la rondelle sera mise en jeu pour la première fois dans cette série jeudi soir au Honda Center, les vétérans des deux clubs garderont en tête tout ce qu’ils ont appris au fil des ans en séries éliminatoires.

«Nous aurions préféré mieux gérer cette série (en 2009), s’est souvenu Pavelski, maintenant le capitaine des Sharks. Nous avions été très dominants en saison régulière. Mais nous n’avons jamais trouvé notre erre d’aller. Ce groupe est conscient que nous devons connaître un bon départ. Si tu marques le premier but et tu prends les devants, alors la plupart du temps l’autre équipe se retrouve sous pression.»

Beaucoup de choses ont changé de chaque côté en neuf ans, mais pas l’animosité. Getzlaf et Perry convoitent encore leur première conquête de la Coupe Stanley depuis 2007, tandis que les Sharks espèrent toujours offrir un premier championnat à leurs partisans.

Thornton, qui est âgé de 38 ans, joue toujours pour les Sharks, mais sa blessure au genou droit pourrait l’empêcher de prendre part au duel de premier tour contre les Ducks. Ces derniers sont aussi affaiblis par de nombreuses blessures, dont celle à une épaule du défenseur étoile Cam Fowler, qui devrait le garder sur la touche pour un bon moment.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!