Trevor Hagan Trevor Hagan / La Presse Canadienne

WINNIPEG — Le défenseur Joe Morrow a fait vibrer les cordages à 12:47 de la troisième période pour procurer une courte victoire de 3-2 aux Jets de Winnipeg contre le Wild du Minnesota, mercredi soir, lors du match no 1 de la série de premier tour dans l’Association Ouest.

Il s’agissait de la première victoire en séries éliminatoires de la concession manitobaine depuis 1999, alors que l’équipe s’appelait les Thrashers d’Atlanta. Le club a déménagé à Winnipeg en 2011, et les Jets ont été balayés en quatre rencontres par les Ducks d’Anaheim en 2015.

L’ailier des Jets Nikolaj Ehlers a mis la table pour le filet victorieux en transportant le disque derrière le filet du Wild, avant de l’envoyer à l’ex-défenseur du Canadien à la pointe, qui a décoché un puissant lancer frappé sur réception qui a déjoué le gardien Devan Dubnyk.

Morrow a été acquis du Tricolore à la date limite des transactions, en retour d’un choix de quatrième tour au prochain repêchage de la LNH.

«Mon parcours dans la LNH est un véritable tour de montagne russe jusqu’ici, a reconnu Morrow, qui est âgé de 25 ans. Je ne sais même pas si on peut appeler ça une histoire à la Cendrillon ce soir, mais je me sens bien.

«Ça te permet d’oublier tous les mauvais moments et ceux où tu t’es battu corps et âme afin d’obtenir une opportunité de te faire valoir. Tu oublies tout ça, et tu savoures un moment comme celui-là devant une foule comme celle-ci, dans une ville comme celle-ci.»

Mark Schiefele, avec un filet en supériorité numérique, et Patrik Laine ont aussi marqué pour les Jets, qui accueilleront le match no 2 vendredi soir.

«Nous avions une belle opportunité alors que nous menions en troisième période et que notre gardien faisait du bon boulot, et nous pensions que nous pouvions l’emporter, a admis l’entraîneur-chef du Wild Bruce Boudreau. Mais tu ne peux donner au no 29 (Laine) une chance de marquer de l’enclave après avoir créé un revirement dans ta zone. Tu joues avec le feu.

«C’était un mauvais revirement, a poursuivi Boudreau. Quand tu crées un revirement en plein coeur de ta zone. Il a déjoué nos joueurs, a vu l’ouverture dans l’enclave et a sauté dedans, comme si c’était une autoroute. Et quand il fait cela, tu sais qu’il va tirer. Et quand il décoche un tir, alors tu sais que chaque fois, c’est possible que ça entre dans le filet.»

Connor Hellebuyck a effectué 18 arrêts devant la cage des Jets, qui ont terminé au deuxième rang du classement général de la LNH et de la section Centrale avec 114 points (52-20-10).

Matt Cullen et Zach Parise ont riposté pour le Wild. Dubnyk a repoussé 37 tirs devant le filet du Wild, qui a fini troisième de la section avec 101 points (45-26-11).

«Nous avons profité de nos chances pour prendre les devants, et même lorsqu’ils ont créé l’égalité j’avais l’impression que nous jouions bien, a noté Parise. Je ne crois pas (qu’on ait levé le pied)… Ils étaient très agressifs. Il nous a manqué l’instinct du tueur, et je crois qu’ils en ont profité pour revenir dans la rencontre.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!