Steven Senne Steven Senne / The Associated Press

BOSTON — Le Japonais Yuki Kawauchi a dominé le dernier mille pour s’imposer devant Geoffrey Kirui au marathon de Boston, lundi.

La journée a été marquée par du temps froid, une pluie soutenue et de forts vents.

Kawauchi a atteint l’arrivée en 2:15,58. Il est le premier Japonais à triompher à Boston depuis 1987, quand Seko Toshihiko a réussi l’exploit.

«C’est de loin la plus belle journée de ma vie», a dit le vainqueur.

L’athlète de 31 ans remportait une première course de prestige, bien qu’il ait gagné plus de 30 marathons, dont cinq en 2017. Lors d’épreuves majeures, il a notamment obtenu une troisième place à Tokyo, en 2011.

Le champion en titre Kirui, du Kenya, a terminé deuxième en 2:18,20, suivi de l’Américain Shadrack Biwott, en 2:18,35. Les rangs quatre à six sont également allés à des Américains.

Kawauchi a mené tôt dans l’épreuve avant de prendre du recul, tout en faisant plusieurs percées.

Reid Coolsaet, de Hamilton, a terminé neuvième avec un temps de 2:25,02.

Chez les dames, l’Ontarienne Krista DuChene s’est classée troisième.

Âgée de 41 ans, la mère de trois enfants de Strathroy, près de London, a inscrit un temps de 2:44,20.

L’Américaine Desiree Linden a prévalu en 2:39:54, donnant aux États-Unis leur première victoire depuis 1985 (Lisa Larden Weidenbach).

Seule lors des huit derniers kilomètres, elle a facilement devancé une compatriote, Sarah Sellers (2:44,04). Sept Américaines ont figuré au top 10.

Environ 30 000 personnes ont participé à la 122e édition de l’événement.

Les chronos étaient plus modestes qu’à l’habitude vu la pluie persistante, glaciale, et aussi les forts vents, de face. Le mercure se tenait autour du point de congélation, tandis que le vent a dépassé les 50 kilomètres à l’heure.

«C’est justement ça l’intention, que ça soit difficile», a dit Linden, qui a pris part aux Jeux olympiques de 2012 et 2016.

Linden est née en Californie mais habite maintenant au Michigan. Elle avait fini deuxième en 2011. Lundi, son temps a été le plus lent d’une gagnante de la course depuis 1978.

La championne en titre Edna Kiplagat, du Kenya, a dû se contenter du neuvième rang.

Shalane Flanagan, Olympienne en quatre occasions, native de la région et titrée à New York, l’an dernier, a quant à elle terminé sixième.

En fauteuil roulant, les victoires sont allées au Suisse Marcel Hug et à l’Américaine Tatyana McFadden. C’est un cinquième triomphe dans les deux cas.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!