Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Rémi Garde était resté raisonnablement posé jusqu’ici cette saison quand il avait été questionné sur le travail des arbitres en MLS. Il commence toutefois à avoir de plus en plus de difficulté à contenir ses émotions.

Après un revers de 5-3 de l’Impact de Montréal face au Los Angeles FC samedi — un match au cours duquel l’arbitre Allen Chapman a distribué trois penaltys, dont deux aux visiteurs, et a présenté un carton rouge au défenseur de l’Impact Victor Cabrera —, Garde a plaidé pour une certaine équité dans le jugement des officiels.

«Ce que j’ai envie de dire, c’est que depuis le début de la saison, chaque fois que ça peut aller d’un côté, que c’est litigieux, ça ne va jamais de notre côté, a-t-il dit après une rencontre pendant laquelle il a souvent discuté avec le quatrième officiel. C’est de cette manière que les matchs basculent parfois d’un côté ou l’autre. Ce n’est pas forcément sur un hors-jeu, un penalty ou quelque chose de grave. Ce sont des petites fautes qui tout au long du match, du moins depuis que j’ai commencé ici, ne vont jamais en notre faveur. Et c’est tout ce que je vais dire sur l’arbitrage.»

Il y a deux semaines, l’Impact avait aussi été victime d’un carton rouge tôt dans la rencontre et le Revolution de la Nouvelle-Angleterre en avait profité pour s’imposer 4-0. Avant les rencontres de la semaine dans la MLS, l’Impact avait accumulé le troisième plus grand nombre de cartons rouges depuis son arrivée dans le circuit Garber en 2012. Celui contre Cabrera était le 31e dans l’histoire du club.

«C’est une vraie comédie, a affirmé le gardien de l’Impact Evan Bush au sujet du travail des arbitres. Vous ne pouvez même pas avoir une discussion pour savoir ce qu’ils ont vu. Ils ont une arrogance dont ils doivent se départir. S’il n’y a pas de dialogue, vous ne pouvez pas savoir ce que vous avez fait de mal et vous ne pourrez pas le corriger la fois suivante.

«Le point que je veux faire ne tient pas compte de si la décision est la bonne ou non. C’est la manière dont ils se comportent qui doit changer.»

Bush avait tenu un discours semblable après un revers de 1-0 contre le Fire de Chicago le 2 septembre dernier, affirmant que les arbitres «n’ont aucun respect pour les joueurs». Sept mois plus tard, la situation n’a vraisemblablement pas changé.

Et la possibilité de consulter la reprise vidéo n’a rien fait pour améliorer le sort de l’Impact face au LAFC. Chapman ne s’est jamais rendu lui-même à l’écran pour confirmer ce qu’il avait vu. Pourtant, la faute qui a valu un carton jaune au gardien Tyler Miller semblait être survenue dans un contexte semblable à celle qui a mené à l’expulsion de Cabrera. Ignacio Piatti a aussi été bousculé deux autres fois dans la surface de réparation des visiteurs sans toutefois qu’il y ait appel de l’arbitre. Piatti a même reçu un carton jaune tôt dans la rencontre pour simulation.

Certaines de ces actions auraient peut-être mérité un deuxième coup d’oeil, mais Chapman ne l’a jamais fait.

«L’arbitrage vidéo est quelque chose dont je ne voudrais même pas m’approcher avec un bâton de 10 pieds, a déclaré le défenseur Daniel Lovitz quand il a été questionné à ce sujet. (Chapman) semblait confiant dans ses décisions et a reçu les confirmations de l’adjoint vidéo. C’est leur travail, pas le nôtre.

«Nous devons nous placer dans une position où les arbitres ne peuvent pas avoir d’impact sur le résultat, en exécutant notre plan de match. Si nous évitons ces erreurs, nous allons nous donner de meilleures chances de l’emporter.»

Cet après-midi frustrant contre le LAFC a résulté en un troisième revers d’affilée pour l’Impact (2-5-0), dont les bons moments du début de saison paraissent soudainement bien loin. L’Impact a accordé 12 buts à ses trois derniers matchs et rendra visite la semaine prochaine à l’Atlanta United, qui possède l’une des meilleures offensives du circuit.

«Nous devons rester unis dans les moments difficiles, a rappelé le défenseur Jukka Raitala. Nous devons travailler fort et nous préparer pour le prochain match.

«Les arbitres ne sont pas contre nous, ça ne sert à rien de les blâmer. C’est en se regardant dans le miroir que nous allons trouver les solutions.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!